Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

Gouvernance locale de la Commune de Dialloubé: l’UE mobilise plus de 10 millions FCFA

En vue de contribuer à la promotion d’un cadre de renforcement des capacités et de dialogue sur la gouvernance locale et durable l’UE (Union européenne), à travers le Programme d’appui aux organisations de la société civile (PAOSC II), vient de financer un projet de 10 031 000 FCFA dans la commune rurale de Dialloubé, cercle de Mopti, devant durer 8 mois.

Le lancement officiel du projet, qui a eu lieu, le samedi dernier, à la mairie de Dialloubé, a regroupé l’ensemble des acteurs de sa mise en œuvre, à savoir: les délégués villageois, les associations féminines et de jeunes, les services déconcentrés de l’Etat, les radios de proximité, les partenaires techniques et financiers de la commune.
Dénommé Projet de renforcement d’un environnement de confiance dans la gouvernance locale entre les porteurs et les détenteurs de droits au niveau de la commune de Dialloubé, ce projet rentre dans le cadre de l’appui pour l’émergence d’une société civile dynamique et responsable.
La mise en œuvre est assurée par l’Association pour l’appui aux populations rurales du Mali (AAPPOR-Mali) en partenariat avec l’Association Denba Nyuman et l’Association Yèrè Dèmè. Il concerne les 21 villages de la commune rurale de Dialloubé.
En effet, la décentralisation est l’une des réformes administratives les plus importantes engagées par les autorités du Mali. Elle a permis la création des différents niveaux de collectivités territoriales dotées d’organes élus. Cependant, le processus est confronté à de nombreuses difficultés, notamment la question de participation, voire d’implication des populations dans la conduite des affaires locales et particulièrement dans la gouvernance pour un meilleur accès aux services sociaux de base. Compte-tenu de cette situation, les associations AAPPOR (Association pour l’appui aux populations rurales du Mali), Denba Nyuma et Yèrè dèmè ont décidé de conjuguer leurs efforts pour accompagner les acteurs locaux de la commune rurale de Dialloubé dans la promotion de la bonne gouvernance locale par l’augmentation du taux de recouvrement fiscal.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *