Search
mercredi 19 décembre 2018
  • :
  • :

Housseini Amion Guindo: « je démissionne du gouvernement, je reste dans la majorité et je soutiendrais IBK »

L’information a fait le buzz toute la journée sans être confirmée officiellement du côté gouvernement, le Premier ministre étant en visite officielle à Nouakchott ou démentie par l’entourage du ministre : Housseny Amion Guindo, ministre de l’Éducation nationale, a rendu le tablier ce lundi 7 mai 2018.

À deux mois et demi de la présidentielle prévue le 29 juillet et deux jours après l’annonce de la candidature du président IBK par sa famille politique (la CMP), la démission du président de la CODEM (Convergence pour la démocratie au Mali, 4e force politique du pays) ne manque pas d’intérêt pour les états-majors et les analystes politiques.
Loin des commentaires sur les réseaux sociaux et des analyses plus ou moins objectives, Info-Matin a pu joindre le président de la CODEM en début de soirée. Housseini Amion Guindo confirme avoir effectivement démissionné du gouvernement. Il explique avoir déposé, hier lundi matin, sa lettre de démissionné après avoir échangé avec certaines hautes autorités des difficultés auxquelles il est confronté pour poursuivre sa mission à la tête du département de l’Éducation.
Le leader des cols bleus explique que son départ du gouvernement n’est toutefois pas une rupture ni avec la majorité ni avec le président Ibk pour lequel il dit avoir la plus haute estime.
« J’ai démissionné du gouvernement, mais pas de la majorité. La CODEM reste membre à part entière de la majorité. Je réaffirme mon soutien au président IBK et soutiendrai sa candidature à la présidentielle », nous a expliqué le président de la CODEM.
Le ministre démissionnaire déplore les supputations autant il fustige le travail fractionne entrepris contre son parti qui relève d’une stratégie de déstabilisation au moment où la majorité doit faire preuve cohésion et de solidarité pour porter et faire aboutir la candidature du président IBK.
Le Premier ministre va-t-il accepter sa démission ?
Affaire à suivre.

Par Sidi DAO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *