Search
samedi 11 juillet 2020
  • :
  • :

Ibk-religieux: la fin d’un marché de dupe

Le régime donne-t-il le bon exemple en choisissant de faire la politique de la place vide à la mosquée ? La bonne question serait selon certains moqueurs : IBK a-t-il fait le bon choix en faisant faux bond à ses protecteurs oulémas lors de la prière de l’Aid El Fitr ? A moins de voir dans les 500 tonnes de céréales octroyés la compensation de la désertion d’avance, le phénomène est si rarissime qu’il n’a pas échappé aux chicanes des Facebookeurs.  

Pour certains, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase : la rupture est enfin consommée entre IBK et les religieux. Pour montrer sa désapprobation et son mécontentement face à la non-fermeture des mosquées, le Président IBK a choisi de boycotter la prière de la grande mosquée de Bamako le jour de la fête. Et pour le signifier, il a convoqué la prière au Palais présidentiel avec les membres du gouvernement et les ambassadeurs de pays musulmans. Ce beau monde, tout beau et sapé, a prié dans le faste en respectant les mesures barrières : masques et distanciation sociale… Au même moment le petit peuple qui attend toujours son masque promis a prié sans aucune mesure barrière ! Dieu est grand !

Pour certains, cette attitude était loin d’être la solution face au problème. En bon Président, IBK devrait trouver des moyens pour convaincre ses gouvernés et notamment ses amis religieux au lieu de faire le boudeur. « N’était-il pas mieux d’aller à la mosquée en demandant de respecter les mesures barrières ? Tourner le dos est-il la solution ? Un chef de famille doit-il se comporter ainsi ? » Pourtant rogne cet activiste, quand il s’est agi de renouveler le Parlement, le même Président KEÏTA était sorti publiquement pour demander aux gens d’aller voter tout en se protégeant. Il s’était lui-même déplacé pour voter ». Le Président IBK a-t-il eu raison de faire ce qu’il a fait ? Le débat est vif sur les réseaux.

Malick KONATE : pendant la prière, ils ont respecté la distanciation sociale… Au moment de l’interview du chef, ils sont collés-serrés. Quel message voulez-vous faire passer ? 

Mohamed Ag ASSORY : la distanciation n’est pas requise quand on porte le masque.

Malick KONATE : on peut porter les masques et partir à la mosquée ?

Baradji DEMBA : bonne question !

Bady DIALLO :  donc le masque n’est pas aussi requis quand on respecte la distanciation physique surtout pour prier effectivement ! Le masque suffit ! On exige le masque quand on ne respecte pas la distanciation ! Je suis étonné que tu ne le saches pas, c’est vraiment grave ! Tout à fait ! C’est juste pour plus de prudence !

Keou Nioumanta : et pourtant en priant, ils avaient des masques.

Malick KONATE : je le sais et j’applique dans ma vie quotidienne. C’est eux qui créaient la confusion autour. Sinon, pourquoi se focaliser sur la fermeture des mosquées alors qu’ils peuvent mettre l’accent sur le port des masques.

Malick KONATE : nos autorités communiquent très mal.

Bady DIALLO : en tout cas des élections législatives à la prière dans la salle des banquets de Koulouba, le message est tellement incohérent et en décalage avec le Mali tout court qu’essayer de comprendre ceux qui s’efforcent de l’expliquer devient de la mythomanie. C’est une situation à 200% injustifiable

Mohamed Ag Assory : ils ne pouvaient donner des masques à tout le monde ! Il faut comprendre qu’on apprend chaque jour sur cette maladie aussi !

Malick KONATE : avoue tout simplement qu’ils communiquent très très mal. Sinon, à la grande mosquée hier, les gens ont porté des masques… Mais ils ont boudé.

Malick KONATE : et pourtant les fidèles ont porté des masques hier. Mohamed Dagnoko peut témoigner. Si le gouvernement ne peut donner 5 000 masques (…), ils ne doivent plus nous parler de 20 millions de masques.

Mohamed Ag Assory : ils communiquent mal, c’est un fait ! 

Mais, même dans les mosquées y a des principes qu’il faut respecter : aération… lavage des mains en entrant…y a assez de monde et beaucoup qui ne comprennent pas ! Donc vaut mieux éviter. À ce stade, c’est que chacun se protège et nos autorités le font d’abord pour eux-mêmes ! Sinon en prenant ses précautions chacun peut aller à la mosquée ! Moi je privilégie le dehors.

Malick KONATE : le 29 mars et le 19 avril… il n’a pas voté à la maison en tout cas… il s’est déplacé.

Mohamed Ag Assory : en ne respectant rien ? Veux-tu comparer un bureau de vote et une mosquée ? Ce que je te dis, quand les mesures sont respectées toute réunion de personnes est possible ! Ne dit-on pas que la prudence est mère de sûreté ?

Bady DIALLO : l’exemple qui aurait parlé à tous les Maliens aurait été que le président fasse sa prière sans communication officielle. Ces photos ont été relayées par ses soins, les signaux sont donc contradictoires.

Mohamed Ag ASSORY : je me rends compte que tu as peu d’informations sur les mesures de cette maladie ! C’est très grave pour ceux qui sont censés informer le peuple ! Seydou Oumar Cissé faut penser à une formation pour les blogueurs ! À la banque là, les gens n’utilisent pas les mêmes guichets ?

Le conseil c’est de respecter les mesures sociales et de se laver les mains après chaque mouvement ou usage de quelque chose susceptible d’être touché par autrui ! Le masque à lui seul ne suffit si on ne sait même pas comment le porter ou l’enlever.

Malick KONATE : et ses ministres font leur conseil par visioconférence oh. Et pourtant ils peuvent porter les masques et tenir le conseil. Idem pour l’AN qui a déménagé maintenant au CICB malgré le port des masques. Nan be ta, an be se.

Mohamed Ag Assory : je te parle des mesures médicales édictées par les professionnels de santé ! Toi tu me parles de Boua et ses ministres ! Vraiment tu montres tes limites sur ce sujet !

Va me prouver ce que je t’ai dit qui est central : quand on porte un masque, pas besoin de distanciation sociale ! Prouve-moi le contraire de ça ! Sinon tu vas tourner en rond et je démolirais tes exemples que tu avais partagés ici des photos du premier conseil de ministres et ils portaient des masques ! Les visioconférences c’est pour suivre la mode, nous avons décrié ça ici !

Malick KONATE : tu veux me dire que tu n’as pas vu les images en Chine, en France ou ailleurs où les gens portent les masques et on les oblige de respecter les distances ? Sinon, sur cette même plateforme on m’a critiqué ici que le port des masques n’est pas obligatoire. C’est vous (les spécialistes) qui dites Tchou aujourd’hui et Tcha demain.

Mohamed Ag ASSORY : c’est ça ton problème malheureusement tu te bases sur ce que les gens sans aucune base scientifique !

Je te parle de ce qui est recommandé ! Certains le font par mise en œuvre excessive des mesures, ce n’est pas mauvais en soi ! Mais ce n’est pas scientifique ! Demande et renseigne-toi !

Malick KONATE : il faut en vouloir à vous les scientifiques. Le port des masques est interdit deh… le port des masques est obligatoire deh. Ce n’est pas moi et ce n’est pas mon domaine non plus.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *