Search
samedi 17 avril 2021
  • :
  • :

Imam diarra sur la décision du CNT: je ne veux pas parler de ça avec la presse

Dans la foulée de l’officialisation de la liste du Conseil national de la Transition, le jeudi dernier, l’Imam Oumarou DIARRA, dont le nom y figurait, avait protesté sur sa page Facebook en affirmant son soutien au mot d’ordre du M5-RFP. Une position qui sera vite changée avec sa décision de siéger au CNT. Un revirement de position de celui qui a promis de faire la politique autrement.

Frustré de la trahison du coordinateur de la CMAS, Issa Kaou N’Djim de s’allier aux militaires en violant les consignes du M5-RFP, l’imam Oumarou DIARRA a décidé de prendre son autonomie. Ainsi, la semaine dernière, il a démissionné de la CMAS pour mettre en place sa plateforme dont les activités ont été lancées le samedi dernier.
« Nous voulons contribuer à apprendre aux Maliens que l’on peut faire la politique dignement. La politique ce n’est pas le mensonge ni la trahison (…)», nous avait déclaré Oumarou DIARRA lors d’un entretien téléphonique. Occasion également pour lui de réaffirmer son attachement au M5 contrairement à Issa Kaou N’DJIM. Il affirme ne pas être avec la CMAS mais son estime pour imam DICKO reste intacte.
Mais, à la veille du lancement de son mouvement, la liste des membres du CNT arrêtée par le vice-président Assimi GOITA a été rendue publique. C’était le jeudi dernier. Aussitôt, l’Imam a affirmé sur sa page Facebook qu’il n’a pas envoyé de dossier et qu’il restait fidèle au M5-RFP. Une décision bien appréciée et applaudie par de nombreuses personnes. Sauf qu’elle n’aura pas de lendemain avec la mise en place du Conseil national de la Transition CNT. Comme les autres, il songe aussi à passer à la soupe. Ainsi, celui qui avait clairement déclaré qu’il ne trahirait pas la cause du M5-RFP fait un virage à 180°.
Ainsi, lors de la session inaugurale de cet Organe, il a donné son mandat de vote à Malick DIAW. Dans la foulée, sur les réseaux, la démission de DIARRA du CNT est annoncée. Joint par nos soins sur le sujet, il se refuse à tout commentaire. « Je ne veux pas parler de ça avec la presse aujourd’hui», nous a-t-il répondu. Aussi, au moment nous mettions sous presse sa déclaration annoncée sur ce sujet était toujours attendue. Serait-il en train de trahir la cause ?

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *