Search
samedi 23 juin 2018
  • :
  • :

Insécurité routière dans le Mandé: la sensibilisation les conducteurs de bennes de sable

Conformément à ses missions de promotion et de renforcement de la sécurité routière au Mali, l’Agence nationale de sécurité routière (ANASER), en partenariat avec le syndicat des transporteurs de bennes, a procédé, le samedi dernier, sur les berges de Sébénikoro, au lancement officiel de la caravane de sensibilisation en sécurité routière à l’endroit des conducteurs de bennes transportant le sable sur l’axe Bamako-Kéniéroba (dans le Mandé).

Présidée par le directeur général de l’ANASER, le chef d’escadron Mamadou Sidiki KONATE, la cérémonie de lancement de la caravane, de 2 jours, s’est déroulée en présence de Joseph CAMARA, représentant le maire de la CIV de Bamako ; du représentant du Commissaire de police du 9e arrondissement et de celui de la Coordination des chefs de quartier de la C IV.
Selon les organisateurs, l’objectif de cette caravane de sensibilisation est de sauver des vies sur la route, en cette période du début de la campagne d’exploitation de sable.
Aussi, ont-ils profité de l’occasion pour transmettre des messages et des conseils appropriés aux conducteurs pour leur permettre d’acquérir de bons réflexes dans l’interaction de la conduite. Ces messages ont surtout concerné le respect des règles de limitation de vitesse, de prudence, de courtoisie et de tolérance sur la route.
Par ailleurs, les responsables de la caravane ont invité les populations des localités traversées (Sébénikoro, Kanadjiguila, Sema, Samaya, ainsi que les villages de Katibougou, Djoliba, Kolé, Bancoumana et Kénièroba) à une prise de conscience des dangers de la route.
Pour le représentant au maire de la CIV de Bamako, le rôle que jouent les chauffeurs dans la société est important. Il les a invités à avoir un comportement responsable en partageant l’espace routier par une conduite apaisée, gage de sécurité pour les usagers.
Le secrétaire général du syndicat national des transporteurs routiers urbains et inter routiers (SYNTRUI), Massamba KEITA, pour sa part, a fait savoir que les chauffeurs de Benne n’ont pas de bonne renommée, mais le pays ne peut se développer sans leur participation active.
« Il faut que les chauffeurs se considèrent comme des responsables à part entière », a-t-il noté. M KEITA a vivement exhorté ses camarades chauffeurs à conduire prudemment et d’éviter de consommer les excitants au volant.
Le directeur général de l’ANASER a rappelé que le bitumage des routes nationales N° 5 et N° 26 reliant la capitale Bamako au Mandé profond a été accueilli et salué par les populations. Cependant, constate-t-il, les bennes sont couramment impliquées dans plusieurs accidents de la route sur ces voies. Ainsi, rapporte-t-il, le Commissariat de police du 9e arrondissement a enregistré en 2015, 32 cas d’accidents graves causés par des véhicules bennes. A son avis, cette situation s’explique par la forte mobilité des bennes transportant du sable le long du fleuve Djoliba.
Selon le chef d’escadron KONATE, 85 % de ces accidents de la circulation sont dus au mauvais comportement des conducteurs.
En tout état de cause, le DG de l’ANASER est persuadé que la présente caravane va permettre d’inverser cette tendance. Ainsi, il a invité tous les caravaniers à s’impliquer davantage afin que les messages véhiculés à l’endroit des conducteurs de bennes et aux autres usagers soient bien reçus.
Notons que l’ANASER est un établissement public à caractère administratif. Elle a pour missions la promotion et le renforcement de la sécurité routière dans notre pays. Elle contribue à l’amélioration des conditions d`exploitation du réseau routier et est aussi chargée de participer à la définition des règles en matière de circulation et de sécurité routière et de veiller à en assurer le respect. C’est dans ce contexte qu’elle a, dès sa création en 2009, initié de nombreux projets et programmes pour assurer la sécurité routière afin de minimiser les risques d’accident de la route.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *