Search
mardi 12 novembre 2019
  • :
  • :

Insertion des migrants de retour: des projets pour plus 700 jeunes en 2019

Le ministère des Maliens de l’extérieur a lancé, le vendredi 11 octobre, ses projets d’insertion/réinsertion au titre de l’année 2019. La cérémonie était présidée par le ministre Amadou KOITA, en présence des représentants de certains départements ; des cadres de ses services rattachés ; de plusieurs partenaires et des bénéficiaires.

Cette année, les projets du ministère des Maliens de l’extérieur permettront d’appuyer l’insertion ou la réintégration de 739 migrants de retour et jeunes candidats potentiels à la migration irrégulière. La mise en œuvre de ces projets se justifie par le fait que la réintégration des migrants de retour est une priorité du Gouvernement et de ses partenaires dans la mise en œuvre de la PONAM (Politique nationale de migration).
Le ministre Amadou KOITA a affirmé qu’après un diagnostic des causes profondes de la migration irrégulière, le temps n’est plus aux commentaires ou à la résignation face à ce fléau, mais plutôt à l’action. Pour lui, il s’agit d’agir sans relâche pour réduire les impacts négatifs de la migration.
« S’il est vrai que les causes de la migration irrégulière sont nombreuses, il est aussi clair pour nous tous que l’un des moteurs à la base des flux irréguliers de migration reste celui de la problématique de l’emploi des jeunes », soutient le ministre KOITA.
Il a déclaré qu’il est de la responsabilité commune de l’Etats, des partenaires techniques et financiers, des collectivités et de la société civile de tout faire pour donner l’espoir à la jeunesse par la mise en œuvre d’actions concrètes et durables.
Le ministre des Maliens de l’extérieur s’est dit convaincu que le dialogue et les actions engagés dans le domaine de la migration par le Gouvernement et ses partenaires permettront, sans nul doute, de donner des réponses adéquates à l’insertion des jeunes et à une meilleure gouvernance du phénomène migratoire dans sa globalité.
« Les projets dont le lancement fait l’objet de la présente rencontre ont été financés à 100% par l’Etat, à travers le Budget spécial d’investissement 2019 et permettront d’appuyer l’insertion ou la réintégration de 739 migrants de retour et jeunes candidats potentiels à la migration irrégulière », a souligné le ministre KOITA.
Il a invité les bénéficiaires à s’organiser autour des projets qui constituent aujourd’hui de réels espoirs pour eux. Tout en rassurant que des missions de suivi seront organisées bientôt pour s’enquérir des conditions de démarrage des activités et d’évaluer l’engagement des bénéficiaires.
« D’importantes initiatives sont en cours dans notre pays dont le cadre de la mise en œuvre du plan d’action conjoint de la Valette sur la migration avec l’Union européenne, dont le Mali est l’un des pays prioritaires du processus. Nous sommes convaincus que l’une des réponses adéquates de la migration irrégulière passe par la mise en œuvre de telles actions qui constituent des solutions durables », a déclaré le ministre des Maliens de l’extérieur.
Il a enfin lancé un appel pressant à tous les jeunes afin qu’ils renoncent à la migration irrégulière et s’inscrivent dans les initiatives phares engagées par l’État et ses partenaires. En effet, le Fonds de réinsertion mis en place depuis 4 ans ambitionne non seulement de donner l’espoir à la jeunesse, mais également de réduire les conséquences dramatiques de la migration irrégulière. Sa mise en place est un des engagements de l’État sur la question migratoire et spécifiquement sur la réintégration des migrants de retour.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *