Search
mardi 1 décembre 2020
  • :
  • :

Intégration africaine: la diplomatie payante de Me Baber

Le 29e Sommet du Forum des  Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays participant au Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), s’est tenu le 08 février au siège de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba en Ethiopie. C’était en présence de plusieurs présidents et ministres africains dont Me Baber GANO, ministre de l’Intégration africaine de notre pays.

Le Forum était présidé par le Président du Tchad, Idriss Debi qui a présenté son bilan durant sa présidence à la tête du MAEP. Puis il a félicité les États membres pour leur soutien continu par des contributions et leur volonté de participer aux processus du MAEP.

Le MAEP est une entité autonome de l’Union africaine jouissant de la personnalité juridique nécessaire à la pleine exécution de son mandat. Son objectif principal est de favoriser l’adoption de politiques, normes et pratiques qui conduisent à la stabilité politique, à une forte croissance économique, à un développement durable et inclusif. L’objectif final recherché par le MAEP est d’aboutir à une intégration économique régionale et continentale accélérée. Cela, à travers  le partage d’expériences et le renforcement des meilleures pratiques, y compris la fourniture des données et des informations fiables et à jour.

Lors de ce 29e sommet, les participants se sont penchés entre autres sur l’évaluation par les Pairs de la République Arabe d’Egypte, sur l’évaluation ciblée concernant Djibouti et la Namibie, la prise de décisions sur les aspects administratifs du Mécanisme et sur la nomination de nouveaux membres du Panel des éminentes personnalités pour les différentes sous-régions du Continent. A ce niveau, il faut souligner que notre pays était en compétition avec la Côte d’Ivoire, le Niger, le Burkina Faso et la Gambie.

Ainsi, grâce à la diplomatie agissante du Mali, menée magistralement par Me Baber GANO, ministre de l’Intégration Africaine,  point focal du MAEP au Mali et sous l’impulsion du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, notre pays a été honoré par la nomination du Dr Ousmane M. DIALLO,  ancien ministre et  ancien président de la Commission nationale de Gouvernance (CNG-MAEP) au poste de membre du Panel des Éminentes personnalités du MAEP au compte de l’Afrique de l’Ouest.

Le Mali est membre de ce mécanisme africain depuis sa création en 2003. Il a activement participé à tous les événements, et a été également évalué par les Pairs. C’est la première fois que notre pays accède à un si haut poste de responsabilité dans les instances du MAEP.

Aussi, faut-il le rappeler, en fin 2019 lors de la réunion des ministres de la CEDEAO tenue à Abuja,  Me Baber GANO, ministre de l’Intégration Africaine,  point focal du MAEP au Mali, par sa ténacité diplomatique, a réclamé et obtenu pour le Mali le poste de représentant permanent de la CEDEAO au Burkina Faso. Ce poste est occupé par notre compatriote Tiéna COULIBALY, ancien ministre, désigné par le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA.

Les questions à l’ordre du jour de ce 29e somment ont porté entre autres sur la remise du rapport sur l’héritage de l’ancien président du forum du MAEP qui était le président du Kenya Uhuru Kenyatta ; l’adhésion des Seychelles et du Zimbabwe et la fin du mandat du président Tchadien. Celui-ci- a laissé la présidence  de l’institution au président de l’Afrique du Sud pour un mandat de deux ans.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *