Search
mardi 2 mars 2021
  • :
  • :

Ismael WAGUE: ce ministre gaffeur

Le drapeau de l’Azawad, est un drapeau tricolore vert, rouge et noir avec un triangle jaune sur la gauche. Pas la peine de se frotter les yeux, le logo sur la poitrine de ce jeune enturbanné est bien aux couleurs de l’Azawad. Et tellement endurci dans la provoc, des jeunes ont organisé une grande opération de pavoisement de la ville de Kidal, le dimanche 24 janvier, c’est-à-dire la veille de la perambulation de notre équipe de choc. Question qu’ils se mettent dans la caboche que ni un accord signé en 2015 fortement brinqueballé ni un visa touriste n’enlève rien au fait qu’ici c’est l’Azawad. Pour en remettre une couche de peinture, un sécessionniste vient fièrement poser avec un ministre de la République qui se prête à cette défiance, sans méfiance aucune. En fait, ce joueur et ses coéquipiers de Kati ont pris goût à jouer les Rockstars, en posant à vat avec tout venu. Le spectacle a commencé dans l’euphorie du dégommage de Boua ; il se poursuit, cette fois-ci, de la pire des manières à Kidal. De la part d’un ministre qui ne pose plus en tant que membre du CNSP, cet acte relève d’une grave impertinence politique. La République du Mali devrait-elle s’aplatir au point de se renier ? Cette image peut induire une reconnaissance de l’Azawad et pas seulement comme ‘’une réalité socio-culturelle, mémorielle et symbolique partagée par différentes populations du nord Mali, constituant des composantes de la communauté nationale. Une compréhension commune de cette appelation qui reflète également une réalité humaine, devra constituer la base du consensus nécessaire, dans le respect du caractère unitaire de l’Etat malien et de son intégrité territoriale’’. Voilà de quoi alimenter un nouveau grabuge sur un dossier toujours explosif. Finalement, le Réconciliateur national ne se facilite pas le job hein !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *