Search
lundi 19 février 2018
  • :
  • :

Issa Traoré à Vincent Hervouet: « le peuple malien n’a besoin de vos leçons de morales »

Face aux attaques virulentes, sans base ni fondement, et les élucubrations à connotations sécessionnistes contre le Mali, un compatriote malien recadre le journaliste éditorialiste français, Vincent HERVOUET, qui semble être en mission. Issa Traoré résident en France a réagi en mettant à jour la méconnaissance du journaliste français des réalités maliennes et plus particulièrement de son conflit nord avant de l’appeler à balayer d’abord devant sa propre porte.
DROIT DE RÉPONSE AU JOURNALISTE FRANÇAIS VINCENT HERVOUET

J’ai écouté tout comme beaucoup de Maliens, les propos du journaliste français, Mr Vincent HERVOUET de l’EUROPE 1, dans son éditorial d’hier (vendredi dernier), qui s’en est pris violemment au Président de la République son excellence Mr IBRAHIM BOUBACAR KEÏTA et par ricochet à l’ensemble du peuple malien.
Certains esprits faibles et d’autres pour des raisons politiciennes peuvent et vont se réjouir de cette vendetta. Mais qu’ils sachent que c’est le Mali dans son ensemble qui est attaqué dans sa chair, à travers ces propos insultants.
Il affirme que «le Président de la République IBK piétine l’accord de paix depuis trois ans, car selon lui, IBK compte sur les électeurs du sud pour se faire réélire en juillet prochain, lesquels électeurs n’ont que du mépris et la haine envers ceux du Nord (les Touaregs)». Quelle insolence ?
Mr le journaliste, ce propos est un amalgame honteux et prouve à suffisance votre méconnaissance de la situation du Mali dans son ensemble. Car il n’y a pas que des touaregs au Nord et les Bambaras au Sud et les touaregs ne sont pas majoritaires non plus au Nord. La grande majorité des Maliens du Nord n’aspire qu’à la paix et au vivre ensemble qui sont notre ADN.
Vous essayez comme l’ont tenté de le faire, vos dirigeants d’alors (SARKOZY-JUPPÉ), qui sont à la base de la situation qui prévaut au Mali pour avoir déstabilisé la Libye et conclu un deal avec les combattants de la légion libyenne (originaires du Mali), pour qu’ils ils refusent de combattre pour KADDAFI, en contrepartie, ils les aideraient à s’installer au nord du Mali. Un plan machiavélique dont le seul dessein était la partition de notre Pays.
Comme par hasard, vos accusations ridicules coïncident avec la visite incompréhensible de la CMA à l’ONU (avec la bénédiction de l’ambassadeur de France à l’ONU), et la déclaration de ladite institution (vous évoquiez dans votre émission), qui met en demeure le Président IBK de sanctions si l’accord de paix n’est pas appliqué d’ici deux mois.
Dites-nous, Mr VINCENT, pourquoi lors de l’opération «Serval», votre Pays a empêché l’armée malienne de pénétrer à KIDAL, après la libération de GAO ET TOMBOUCTOU ? Pourquoi en 2014, l’armée malienne avait repris KIDAL (suite à la visite de l’ancien premier ministre MARA) a-t-elle été sortie ? Qu’en est-il du général GAMOU (Gatia) qui est rentré deux fois à KIDAL, mais chassé par la France ? Pourquoi les combattants des groupes armés signataires de l’accord de paix ne sont-ils pas cantonnés pour permettre à l’armée malienne de mieux pacifier le Nord ?
Ce faisceau d’indices nous renforce dans notre conviction dès le début que notre Pays est victime d’un complot de la communauté internationale avec à sa tête la France.
Vous évoquiez également un pouvoir élu, mais corrompu, dites-nous, Mr le prétendu journaliste, depuis Valéry Giscard jusqu’à François HOLLANDE, quel pouvoir en France n’a-t-il pas été éclaboussé par des scandales de corruptions de tout genre ? Tous !
Pour vous rafraîchir un peu la mémoire, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur BOKASSAGATE (l’affaire du diamant, impliquant les anciens présidents centrafricains : BOKASSA ET VALÉRY GISCARD), qu’en pensez-vous de KARACHI GATE (Pakistan), les rétros commissions empochées (plusieurs millions d’euros) par votre ancien premier ministre ÉDOUARD BALADUR dans la vente de la frégate au PAKISTAN.
Sans compter le financement illicite de la campagne électorale de Nicolas SARKOZY par le colonel KADDAFI (qui fût assassiné pour qu’il ne divulgue pas cette information), etc. Et je peux continuer à énumérer autant de scandales de corruptions en France (ce qui ne justifie pas mon soutien à la corruption au Mali). C’est pour dire que tous les maux qui gangrènent notre Pays aujourd’hui ont pour origine la France, votre pays.
Donc, de grâce, le peuple malien n’a pas besoin de vos leçons de morales, il vous demande en revanche, de respecter son Président comme vous respectez le vôtre, et aussi de poser ces quelques questions citées ci-dessus à votre Président MACRON afin qu’il puisse apporter des réponses sincères. Vous devez Balayer d’abord devant chez vous déjà, avant de vous occuper de celui du voisin.
Pour terminer, il ne s’agit pas de défendre la personne d’IBK (le Mali dépasse sa personne), mais le Mali qui est votre cible, à travers le Président de la République. C’est pourquoi à travers ma modeste personne, je lance un appel pressant à l’ensemble du peuple malien, tout bord confondu, à ne pas céder face à cette sirène de la division, orchestrée par les médias français dont le seul but est de créer des tensions au Sud afin qu’ils puissent arriver à leurs fins au Nord (diviser le Mali).
Restons unis pour La Défense de notre patrie, car le Mali est et restera notre patrimoine commun.

M. TRAORÉ Issa
FRANCE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *