Search
jeudi 22 juin 2017
  • :
  • :

Jeunesse RPM et les communales de 2015: la revue de troupe à Dioila

La capitale du Banico, Dioïla, a abrité, le mardi 20 janvier dernier, la conférence régionale de Koulikoro de l’Union des jeunes du Rassemblement pour le Mali (UJ-RPM) avec comme principal leitmotiv, les élections communales et régionales de cette année.

La cérémonie d’ouverture de la journée, présidée par le président des jeunes du parti RPM, l’honorable Moussa TIMBINE, a enregistré la présence du président d’honneur de l’UJ-RPM, Mahamane BABY, non ministre de l’Emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne; du parrain de la conférence, l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA (député élu à Dioïla).
La salle de spectacle de la localité était trop petite pour contenir les participants à la conférence régionale de la jeunesse RPM de Koulikoro à Dioïla. En effet, il a fallu recourir aux tentes de part et d’autre de la salle pour satisfaire les uns et les autres, venus pour rehausser l’éclat de la cérémonie.

Étaient à cette cérémonie plusieurs députés RPM, dont Daouda COULIBALY, Oumar TRAORE dit Gaucher, Yacouba TRAORE, Ousmane KOYAUTE, Yiri KEITA, Yaya KONARE, Souleymane SOUMANO, Toumani DIARRA. A ceux-ci, il faut ajouter la présence des conseillers nationaux, régionaux et locaux de la région.
En plus des élus du parti, une forte délégation du Bureau politique national du RPM était présente, et comprenait, entre autres, Bocar Issa KEITA, Issa GUINDO.
L’Union des femmes du Rassemblement pour le Mali était également représentée. Quant au bureau de l’UJ-RPM, il s’est transporté au grand complet pour l’évènement, premier du genre dans les annales du parti.
Ainsi, la délégation, conduite par l’honorable Moussa TIMBINE, était composée, entre autres de: Abdoulaye MAGASSOUBA, Zenaïbou MAIGA, Makan CAMARA, Bandjougou KEITA.
S’agissant des délégués des sections jeunes (5 par section), ils sont venus de tous les cercle de la région de Koulikoro: Nara, Kolokani, Banamba, Kati I, Kati II, Kati III, Kangaba, Dioïla et Koulikoro.
Après les mots de bienvenue du maire de Kaladougou (Dioïla), Mamadou KONATE, suivi de ceux du secrétaire général de la section UJ-RPM de la localité, Daouda KONE; le président de l’UJ-RPM, Moussa TIMBINE, a pris la parole pour remercier et féliciter les autorités coutumières, administrative et ses camarades jeunes de Dioïla pour l’accueil chaleureux réservé à sa délégation.

Les enjeux et défis à surmonter
Cette mobilisation, a-t-il soutenu, est la preuve d’engagement constat du peuple de Banico pour le parti RPM.
«Le choix de Dioïla pour inaugurer les différentes conférences régionales de la jeunesse n’est pas fortuit, quand on sait que nous sommes chez de vaillants et valeureux militants de notre parti, comme l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA et ses compagnons, à qui je voudrais rendre un hommage mérité. Ces dignes fils de Dioïla n’ont jamais manqué leur devoir ni envers le parti, ni envers le fondateur du RPM, aujourd’hui, par la grâce de Dieu, Président de tous les Maliens», a déclaré le président de la jeunesse RPM.
Pour mériter davantage la confiance de tous les Maliens et soutenir le Président IBK, il a exhorté ses camarades jeunes au travail, sans relâche et sans découragement. Ce travail, a-t-il précisé, ne peut se faire que si le parti est uni et bien organisé.
«C’est tout l’objet des conférences régionales, dont Dioïla ouvre le bal. Le travail, le travail et encore le travail est le maitre-mot et la clé des succès à venir. Et ce travail commence par la mise en œuvre des pertinentes recommandations de la 4è conférence nationale du parti, tenue à Bamako les 26 et 27 décembre 2014 et au cours de laquelle beaucoup de difficultés ont été objectivement diagnostiquées et des pistes de solution données», a rappelé l’honorable TIMBINE.
Seul le travail, persiste-t-il, peut dissuader les adversaires et imposer les jeunes comme une force incontournable qui soutient l’action du Président IBK.
Selon lui, la jeunesse RPM n’est pas la seule sur le terrain à revendiquer l’œuvre du Président de la République, c’est donc par le travail bien fait qu’elle fera la différence dans le mérite.
«C’est le travail qui fera que premier aux législatives, premiers nous serons à l’issue des élections municipales qui se pointent à l’horizon. L’enjeu des élections municipales est d’autant plus grand, que les collectivités décentralisées seront au cœur de la nouvelle configuration institutionnelle qui s’offrira à notre pays au lendemain des négociations d’Alger», a prévenu l’élu en Commune V.
C’est pourquoi le patron des jeunes du RPM a invité chacun à veiller à la bonne application des consignes du parti, en impliquant les militants à la base dans les programmations du parti, qui sont des outils de liaison permanente avec la réalité du terrain.
Le parti, a-t-il affirmé, «doit allez vers la base, aller vers ses militants»; «il doit faire adhérer le maximum des Maliens aux idéaux communs qu’ils défendent».
Les défis à venir sont nombreux et complexes et pour que le parti soit prêt à assumer des responsabilités plus grandes, il lui faudra créer le plus grand et le plus incontestable pôle de rassemblement des Maliens, a souligné le jeune TIMBINE.
«Il nous faudra établir des stratégies efficaces de financement du parti. Il nous faudra réussir le prochain congrès en termes de cohésion, de vitalité et de capacité opérationnelle. Il nous faudra enfin être en mesure de gagner largement les prochaines élections communales. Ce sont des défis qui sont à notre portée. Ce sont des défis qu’il est de notre devoir de relever», a estimé le président TIMBINE.
Il a réitéré le soutien inconditionnel et actif de la jeunesse du Rassemblement pour le Mali au Président IBK et à son gouvernement.
«Ensemble nous ferons le Mali de demain, dans la vérité, l’unité et la solidarité», a conclu Moussa TIMBINE.
Pour sa part, le président d’honneur de l’UJ-RPM et non moins ministre de l’Emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne, Mahamane BABY, a félicité les jeunes du RPM avant de les inviter à rester mobiliser pour gagner les batailles électorales à venir.

La situation du RPM dans la région
Le parrain, l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA, a invité la jeunesse du parti à l’union et à la cohésion, car ce sont elles qui sont l’avenir du parti et du pays. Aussi, a-t-il exhorté les jeunes à prendre conscience en comprenant des initiatives.
Selon le député élu dès le premier tour des législatives à Dioïla, la région de Koulikoro a le plus grand nombre de conseillers RPM, le plus grand nombre de députés RPM.
Et compte tenu du nombre élevé de conseillers RPM au niveau du cercle de Dioïla (89 conseillers aux communales de 2009), on va tenter la première expérience et corriger l’exercice à venir.
Pour lui, le parti RPM se porte bien dans les 7 sections de la région de Koulikoro. La section de Dioïla est «la mine d’or du parti»; Kati a été récupéré (en témoignent les résultats des élections passées); Kolokani est récupéré; Koulikoro, aujourd’hui, est entièrement RPM, au regard de l’adhésion massive avec le président de l’Assemblée nationale; Nara aussi depuis la venue de Niamé KEITA.
La seule faiblesse du parti dans la région, a-t-il indiqué, c’était Banamba, là aussi le député URD a rejoint le RPM.
L’honorable reste convaincu que le parti aborde les prochaines élections (communales et régionales) dans une confiance totale. C’est pourquoi, la base du parti s’ouvre de plus en plus à ceux qui veulent venir.
«On enregistre aujourd’hui beaucoup d’adhésions. Seulement, les militants du parti peuvent être leurs propres ennemis, parce que les positionnements sur les listes peuvent amener les incompréhensions, des dissensions au sein du parti, il faudra bien les gérer et les traiter», a souligné le député.

Les travaux de la conférence
Instance de coordination et de concertation entre les sections de la région, les travaux de la conférence ont porté sur:l’évaluation de l’état réel d’implantation des structures (UJ-RPM); l’évaluation des capacités locales d’animation et de financement de la jeunesse du parti; la création des condition d’une bonne organisation des élections communales et régionales de 2015; l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre d’un calendrier général de renouvellement des bureaux de comité, sous-section et section en rapport avec le BN-UJ-RPM et la présentation des rapports d’activités sur la vie des section respectives.
Dans ses recommandations, la conférence a demandé la tenue régulière des réunions statutaires, la dotation des sections en moyens de déplacement, la promotion des cadres jeunes, la promotion de l’auto-emploi des jeunes ruraux de la région, la contribution financière du BN-UJ de la région, la mise à disposition des cartes de membres.
Aussi, elle a réclamé une place de choix aux jeunes sur les listes de candidature aux élections communales et régionales à venir pour assurer la relève.
Par Hamidou TOGO, envoyé spécial




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *