Johanne SUTTON, 15 ans après…: des amis se souviennent d’elle au Mali

11

11 novembre 2001-11 novembre de 2016, cela fait 15 ans que notre consœur de RFI, Johanne SUTTON, et deux autres confrères, avaient trouvé la mort à la suite de bombardements de leur char par les talibans en Afghanistan. Depuis lors, chaque 11 novembre est un moment d’émotions, de souvenirs et d’hommage pour la RFI et ses auditeurs, à travers le monde.
Au Mali, l’événement a été marqué par une cérémonie sobre et pleine de signification dans la cour de l’école portant le nom de l’illustre disparue à Tienfala (Koulikoro).

Organisée par l’Association « Les amis de Johanne SUTTON », cette rencontre a regroupé les parents d’élèves, les enseignants, les notabilités de la ville, les responsables de l’Association. Elle a été un moment d’échanges et de réflexions sur les problèmes de l’école.
Pour joindre l’utile à l’agréable, la commission d’organisation a initié un concours de lecture et de calcul entre les élèves de l’établissement.
Aussi, les enfants ont présenté un sketch assez interpellateur sur l’insalubrité.
Au départ de toutes ses activités, il y eu d’abord la montée des couleurs par les élèves.
À l’issue des différents concours, des cadeaux ont été remis aux lauréats avec une mention spéciale aux filles qui ont enlevé le premier prix de toutes les compétitions.
Selon le directeur de l’établissement, Oumar SIDIBE, cette école a été créée en octobre 2012 et compte 6 classes pour 5 enseignants.
Parlant des difficultés, il a souligné, outre le nombre insuffisant des agents, le retard dans les cotisations mensuelles, malgré le caractère privé.
De son côté, la secrétaire générale de l’Association « Les amis de Johanne SUTTON », Mme Korotoumou NIANG, a annoncé que son organisation avait pris les dispositions pour le parrainage de 4 enfants pour tout le premier cycle, dont 3 filles et 1 garçon. Selon elle, ces enfants ont été choisis sur la base de vulnérabilité de leurs parents. Aussi, a-t-elle annoncé, l’Association et les parents de l’illustre disparue en France étaient en train de prendre les dispositions pour qu’au moins une vingtaine d’élèves issue de cette école puissent obtenir des bourses d’études en journalisme en France au cycle supérieur.
Pour sa part, le président de l’Association, Amadou MAÏGA, non moins coordinateur de l’ONG « Qatar Charity » a invité les populations de la localité à faire la sienne cette école en participants aux activités, en payant les cotisations, en suivant les enfants à la maison.
Il s’est dit impressionné par le niveau des élèves en lecture et en calcul. Pour inciter ceux-ci à travailler davantage, il a promis de récompenser d’un vélo les super cracks de l’année prochaine.
À noter que Mme Korotoumou NIANG, a, quant à elle, promit des deux tablettes aux gagnants du concours.
Notons que l’Association « Les amis de Johanne SUTTON », a été créée au Mali le 11 novembre 2006.
Qui est Johanne SUTTON ?
Diplômée en 1990 de l’École supérieure de journalisme de Lille, Johanne SUTTON commence sa carrière sur RFI. Elle a été correspondante à Londres puis couvert entre autres, le procès Elf, le passage de l’ouragan Mitch en Amérique centrale, la guerre en Macédoine et au Kosovo, et à de nombreuses reprises, le conflit au Proche-Orient. Johanne SUTTON meurt, le 11 novembre 2001, à Tâloqân au nord-est de l’Afghanistan au cours d’une embuscade visant les forces de l’armée de l’Alliance du Nord. Elle était en compagnie des journalistes français de RTL, Pierre BILLAUD, et allemand du magazine Stern Volker HANDLOIK, décédés également. La journaliste de France Culture, Véronique REBEYROTTE, qui était elle aussi de la partie, a survécu au drame.

Par Abdoulaye OUATTARA,
Envoyé Spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *