Journée de l’alimentation: l’agriculture doit s’adapter au changement climatique

11

Le climat change et il est crucial de relever les défis liés à la faim et à la pauvreté simultanément afin d’atteindre les Objectifs de développement durable fixés par la communauté internationale, a déclaré l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation qui est célébrée chaque année le 16 octobre.

Pour nourrir une population mondiale qui devrait dépasser les 9 milliards d’ici à 2050, l’humanité devra produire davantage de nourriture, tout en utilisant moins de ressources naturelles et en réduisant considérablement les pertes et le gaspillage, a souligné l’agence onusienne.
Le slogan de la Journée mondiale de l’alimentation cette année est « Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi ».
« Les températures plus élevées et les aléas météorologiques compromettent déjà la santé des sols, des forêts et des océans dont dépendent les secteurs agricoles et la sécurité alimentaire», a souligné le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, au cours d’une cérémonie à Rome vendredi pour célébrer cette journée.
« Les sécheresses et les inondations sont plus fréquentes et intenses tout comme les épidémies de maladies et de parasites liées au climat », a-t-il ajouté. « Comme d’habitude, les populations les plus pauvres et souffrant de la faim sont celles qui en pâtissent le plus, la plupart d’entre eux sont des petits agriculteurs familiaux qui vivent dans les zones rurales des pays en développement ».
De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) a insisté sur la nécessité de partenariats audacieux et constructifs entre les gouvernements, les entreprises et les organisations pour créer l’élan nécessaire à la réalisation d’un monde où la faim est éliminée.
« Mettre un terme à la faim de notre vivant, c’est possible. Nous pouvons construire un monde où chacun a accès à des aliments nutritifs, si nous travaillons tous ensemble, en tant que partenaires », a déclaré la Directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, dans un communiqué de presse.
« Le changement climatique nous pousse à mettre la résilience des familles et des communautés au cœur de nos efforts pour atteindre la Faim Zéro. Tout en fournissant son assistance, le PAM doit déployer toute sa créativité à travers des outils innovants qui peuvent aider les enfants vulnérables et leurs familles à mieux faire face aux chocs climatiques », a-t-elle ajouté.

PAR MOHAMED D DIAWARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *