Search
lundi 24 janvier 2022
  • :
  • :

Journée de restitution sur le droit des enfants au Mali: des recommandations pertinentes validées par les décideurs

Mme le ministre de la Santé et du développement social a présidé, hier lundi, l’atelier de restitution des résultats des travaux de restitution aux autorités du Mali, du rapport de l’atelier de concertation avec les enfants sur la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant dans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire de la Journée de l’Enfant africain. Ledit atelier a été organisé par le Projet d’Appui à la Protection des Enfants Victimes de leurs Droits (PAPEV), les 19 et 20 juin 2021, à la Direction Nationale de la Promotion de l’Enfant et de la Famille. 30 enfants issus du bureau du parlement du District de Bamako et du centre d’accueil et d’hébergement ‘’DJIGYA BON’’ ont pris part à cette rencontre
Pour l’atelier d’hier, il s’agissait de valider les différentes recommandations de l’atelier précédent qui a été un cadre d’échanges entre les enfants et les décideurs sur les droits des enfants. Cette rencontre fut également un espace de plaidoyer pour les enfants, à l’endroit des autorités du pays sur certaines problématiques de protection qui affectent les enfants à travers tout le territoire.

A l’entame de ses propos, Mme Djeminatou SANGARE réaffirmé la gratitude et la reconnaissance des autorités à tous les partenaires du Mali qui œuvrent aux côtés du peuple malien pour le bien-être et le bonheur des enfants. Elle a particulièrement remercié le PAPEV qui est un acteur majeur dans la promotion et la protection des droits des enfants qui a accompagné pour la bonne réussite de cette activité.
« C’est le lieu de rappeler que le Projet d’Appui à la Protection des Enfants victimes de Violation de leurs droits (PAPEV) dans sa logique d’accompagnement de l’Etat Malien a initié en collaboration avec le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille à travers la Direction Nationale de la Promotion de l’Enfant et de la Famille (DNPEF) », a-t-elle rappelé.
Madame le ministre a par ailleurs insisté à dire que la protection des droits de l’enfant a été et demeure une des préoccupations majeures des Autorités du Mali. Comme preuve, elle a souligné les actions multiformes entreprises en la matière. « Parmi ces actions, on peut citer l’adoption de nombreux textes législatifs et réglementaires au plan national , à savoir le Code de Protection de l’Enfant, les Politiques nationales de promotion et de protection de l’Enfant et de la Famille et leurs plans d’actions quinquennaux ; la stratégie nationale pour mettre fin aux violences basées sur le genre ; la stratégie nationale pour l’abandon du mariage d’enfants au Mali ; ainsi que leurs plans d’action quinquennaux ».
Aussi, a-t-il noté la souscription à plusieurs textes de portée internationale dont la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE) et la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant (CADBE) que notre pays a ratifié le 03 juin 1998.
Elle a toute fois déploré que malgré ces efforts, les enfants restent confrontés à divers problèmes, parmi lesquels on peut citer l’abandon d’enfants, le mariage d’enfants, le non-enregistrement à la naissance, les enfants en situation d’urgence, la mendicité des enfants et leur exploitation économique, les enfants en conflit avec la loi, les enfants victimes de mutilations génitales féminines, les enfants victimes d’abus et de violences, les enfants victimes de traite ou des pires formes de travail.
Quat aux enfants, ils ont fait part de leurs préoccupations, quand à la jouissance de tout leur droit en faisant passer des messages, issus des recommandations de leur rencontre lors des ateliers similaires pour que les enfants soient imprégnés de leur droits et devoirs.
Les enfants ont appelé les décideurs à mettre en pratique les recommandations issues des fora et autres rencontres pour que chaque enfant vit dans un climat de paix

PAR CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *