Journée d’échanges sur la Loi des finances 2017: l’USAID crée un cadre de partages des acteurs

6

Le Programme de gouvernance locale de l’USAID a organisé, hier jeudi, à l’hôtel Mandé, une journée d’échanges sur la Loi des finances 2017.

La cérémonie d’ouverture de cette journée, parrainée par le président de l’Assemblée nationale du Mali, était présidée par le 3è vice-président de l’institution, l’honorable Mody N’DIAYE. C’était en présence de la directrice du Programme de gouvernance locale de l’USAID, TOURE Kadidia DIENTA et de plusieurs députés.
Selon la directrice du Programme de gouvernance locale de l’USAID, cette journée d’échanges sur la Loi des finances 2017 fait honneur à notre démocratie et surtout à la volonté de construire un pays de paix, de tolérance et de développement durable.
Pour elle, cette journée d’échanges est une innovation si bien qu’elle offre un cadre idéal d’échanges entre les principaux acteurs impliqués dans l’élaboration, l’adoption, la mise en œuvre et le suivi-évaluation du budget national.
Cette initiative, souligne-t-elle, s’inscrit dans le cadre des stratégies visant à améliorer la participation citoyenne dans la gestion des affaires publiques dans notre pays, de même que l’accès des citoyens à la bonne information.
Elle a par ailleurs rappelé que le Programme de gouvernance locale est une initiative du gouvernement malien et financée par le gouvernement américain à travers l’USAID à hauteur de 11 milliards FCFA sur une période de 5 ans. Un programme qui a pour but de promouvoir des changements ciblés dans les systèmes régionaux et locaux qui permettront d’accroitre la confiance de l’Etat central aux collectivités territoriales et par conséquent, sa volonté de transférer plus de ressources.
Aussi, vise-t-il, à renforcer la décentralisation financière qui permettra aux collectivités territoriales de fournir des prestations de services de qualité au niveau des services sociaux de base, notamment la santé, l’éducation, avec un accent particulier sur la prise en compte du genre.
Enfin soutient TOURE Kadidia DIENTA, cette journée d’échanges traduit parfaitement l’esprit et la lettre de la composante II du programmes qui vise surtout à renforcer la collaboration et la communication entre l’Etat, à travers les élus nationaux, les collectivités territoriales, les services techniques et les organisations de la société civile pour identifier et prendre en compte les préoccupations des citoyens dans le budget national.
Le 3è vice-président de l’Assemblée nationale a remercié le gouvernement américain pour son appui indéfectible au processus de développement de notre pays. Pour lui, le Programme de gouvernance locale, financé par l’USAID, est un exemple frappant de ce partenariat fécond qui se développe chaque jour un peu plus entre les deux pays.
« Le renforcement de la participation citoyenne dans la gestion des affaires du pays a été une des priorités majeures du Mali et de ses partenaires techniques et financiers. Le budget national est bien plus qu’une simple présentation des recettes et des dépenses. Le plus important c’est la déclaration des objectifs du gouvernement en matière budgétaire, financière et économique. Il retrace les besoins de toutes les composantes de la société », a affirmé l’honorable Mody N’DIAYE.
Il a souligné que l’Assemblée nationale est l’institution compétente qui veille à ce que le budget reflète les besoins de la nation et les ressources disponibles.
A son avis, cette étroite collaboration entre le Programme de gouvernance locale et l’Assemblée nationale a pour objectif d’établir un partenariat durable sur la question des finances publiques entre l’Assemblée, les services publics et les organisations de la société civile, dans le cadre de l’analyse du budget d’Etat, à travers une Loi des finances.
C’est pourquoi, a-t-il encouragé, cette nouvelle dynamique de l’USAID envers leur Institution et la société civile pour que chacun puisse jouer pleinement son rôle dans le processus d’élaboration, d’adoption, de mise en œuvre et du suivi-évaluation du budget.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *