Search
samedi 11 juillet 2020
  • :
  • :

Journée internationale des Casques bleus: les femmes à l’honneur

La communauté internationale célèbre ce 29 mai 2020, la Journée internationale des Casques bleus. L’édition 2020 de cette journée est placée sous le thème : « Les femmes dans le maintien de la paix : une clef pour la paix », fera la part belle aux femmes du DOMP (département des opérations du maintien de la paix) et des missions en cours. Actuellement, les femmes représentent globalement 6 % des effectifs en uniforme : sur les quelque 95 000 militaires et policiers, 4,7 % des soldats sont des femmes, et 10,8 % des policiers sont des policières !

A l’occasion de cette journée internationale des Casques bleus, le Commandant de la force de la MINUSMA, le Général de corps d’armée Dennis GYLLENSPORRE était, ce jeudi 28 mai 2020, l’invité du point de presse hebdomadaire de la force onusienne au Mali.

Au cours de cette session, il a insisté sur la place et le rôle des femmes dans les opérations de paix, et à la MINUSMA en particulier. 

Pour lui, le choix du thème de la présente édition est un hommage au personnel civil, policier et militaire pour leur contribution inestimable au travail de l’Organisation des Nations Unies. 

Selon lui, la participation des femmes au sein des différentes missions est une autre clé importante pour la paix. De même, a-t-il rappelé, cette année marque le 20ème anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité. Cette résolution a été la première à reconnaître le rôle crucial des femmes dans la consolidation de la paix. Les femmes casques bleues assurent les mêmes fonctions que leurs homologues masculins dans les mêmes conditions difficiles.

Les femmes dans le maintien de la paix contribuent à accroître l’efficacité des opérations. Elles le font en améliorant le dialogue avec la population locale, en contribuant à la promotion des droits de l’homme, en représentant un modèle pour les filles et les femmes dans le pays, en encourageant les femmes à participer davantage aux processus de paix et politiques, et en contribuant avec une nécessaire perspective de genre dans nos opérations.

De plus, les femmes casques bleues renforcent la confiance dans les forces militaires et encouragent le signalement des délits. L’ONU s’est fixé pour objectif que les femmes représentent 15 % des contributions militaires aux opérations de paix d’ici 2020. La participation des femmes aux opérations de paix a augmenté au cours des 20 dernières années.

La proportion de femmes casques bleus reste bien en deçà de l’objectif, oscillant entre 2 % et 4 % pour les militaires et au sein de la MINUSMA les femmes représentent un peu moins de 4 % du personnel militaire. Ceci montre que nous avons un long chemin à parcourir, car les femmes restent encore sous-représentées.

En tant que Commandant de la Force, j’appelle les pays fournisseurs de contingents à augmenter le nombre de femmes. Il a été prouvé qu’un meilleur équilibre entre les sexes dans le maintien de la paix militaire augmente le succès et l’efficacité des opérations. L’ONU et les pays membres doivent travailler ensemble pour surmonter les obstacles à une participation significative des femmes aux opérations de paix.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *