Journée internationale de la canne blanche: le ministre Baby honoré

Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, a célébré, vendredi 15 octobre 2010, la journée internationale de la canne blanche. Pour cette édition 2016, l’UMAV (Union malienne des aveugles) a procédé à la remise symbolique d’une canne blanche au ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Mahamane BABY, en reconnaissance à ses efforts inlassables en faveur de l’insertion socioprofessionnelle de cette catégorie de travailleurs.

La cérémonie a eu lieu dans la dans la salle de conférence du département, à la cité administrative où le ministre était représenté par le secrétaire général de son département, Soumana SATAO, en présence du parrain de la semaine des personnes handicapées du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, Ibrahim KONTAO ; du président l’UMAV représenté par son président, Moumini DIARRA ; la présidente des personnes de petite taille, Mme Kady BARRY, etc.
La remise de cette canne s’inscrivait dans le cadre des activités de la 3e semaine du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion dédiée aux personnes handicapées.
Le président de l’UMAV, Moumini DIARRA, a souligné que de la célébration de la journée du 15 octobre, l’UMAV donne une canne blanche à des personnalités ou des structures qui se sont distinguées au cours de l’année dans les activités d’assistance et d’appui aux personnes non voyantes.
« À travers la remise de la canne, nous cherchons à attirer l’attention des populations sur le rôle et l’importance de la canne, qui permet à l’aveugle d’aller au travail, de se mouvoir sans l’aide de quelqu’un. C’est aussi une invitation aux usagers de la route de faire attention à ceux qui traversent la route avec une canne », a indiqué M. DIARRA.
L’UMAV, selon son président, a constaté que chaque fois qu’il y a recrutement, au niveau de l’APEJ ou de l’ANPE, les aveugles sont toujours prises en charge. « En ce qui concerne le stage de perfectionnement, nous avons toujours notre quota », a-t-il martelé.
Il a fait savoir que beaucoup de leurs projets sont financés par ce département ainsi des formations dans le cadre du renforcement des capacités des jeunes aveugles. Il n’est pas rare, dit-il, de voir souvent le ministre lui-même se déplacer sur le terrain pour s’enquérir des conditions stages de leurs militants.
De même, dans toutes les politiques publiques de l’emploi, le constat est que le gouvernement n’oublie pas les personnes handicapées, selon le président.
Toute chose qui prouve que le gouvernement est engagé à promouvoir l’emploi des personnes handicapées, selon lui.
Au nom de l’UMAV, de la fédération nationale des personnes handicapées, il tenu à remercier tous ceux qui ont pris part à ladite cérémonie. Selon lui, la grande mobilisation du jour prouve que la question des personnes handicapées est une préoccupation nationale. Car le handicap, a-t-il fait savoir, peut arriver à tout moment. C’est pour cela qu’il a invité l’ensemble des Maliens à accorder une attention particulière à cette catégorie de personnes dans notre société.
Selon lui, la solidarité et une valeur cardinale dans notre pays.
« On ne demande pas l’aumône, mais nous avons droit à un emploi qui peut nous permettre de vivre dignement », a-t-il souligné.
Le secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, Soumana SATAO, a souligné que la remise de la canne blanche était une activité qui se fait partout au monde au cours de cette journée. Il a invité chacun de nous à apporter aide et assistance à toute personne qui se présente à nous avec une canne blanche.
De son côté, le directeur de l’ONG Alfarouk, Ibrahim KANTAO, a profité de cette cérémonie pour annoncer le don de 5 tonnes de céréales aux pensionnaires du centre formation des aveugles (IJA).
Parmi les faits marquants du département en faveur de cette couche, on peut citer entre autres, des formations (en entrepreneuriat), les stages de perfectionnement, les appuis en matériels et équipements.
Décrétée en 1970 par l’Union Mondiale des Aveugles ; la journée du 15 octobre est l’occasion de sensibiliser le public à un outil qui permet, chaque jour, d’aider les personnes déficientes visuelles à se déplacer de manière autonome. Rappelons que, l’idée de munir les personnes mal voyantes d’une canne blanche en tant que signe distinctif servant à les protéger est née à Paris en 1930 et mise en pratique dès 1931. L’auteur de cette idée fut la Française Guilly d’HERBEMONT décédée en 1980, à l’âge de 91 ans, dans un oubli presque total. En 1969, les Nations Unies ont instauré une « Journée internationale de la canne blanche », fixée au 15 octobre. Au cours des années suivantes, la canne blanche a connu une nouvelle évolution. Cet objet étant largement reconnu comme un symbole de la cécité permet d’indiquer leur handicap aux autres personnes, pour qu’elles soient plus vigilantes à leur égard, et éventuellement pour faciliter la communication.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *