Search
samedi 21 octobre 2017
  • :
  • :

Journée internationale de la fille: les adolescents face à leur responsabilité

Dans le cadre de la Journée internationale de la fille, l’ONG Plan international a initié une journée de campagne dénommée : « Prise de pouvoir par les filles ».

Ladite campagne consiste pour les enfants d’incarner les chefs des services rattachés de leur département de tutelle, à travers des prises de décision pour les autres. Ainsi, pour la journée d’hier, 11 octobre, deux filles ont pris respectivement assuré la place de Mme la directrice de la cité des enfants et celle du directeur national de la Promotion de la famille et de l’enfant.
Selon les initiateurs, cette campagne a pour objectif d’assurer la visibilité des filles, qui s’engagent dans une expérience de responsabilité constructive et valorisante, suscitant une ambition personnelle à la relève et d’affirmation pour l’égalité des sexes et au leadership. En une seule journée de service, les chefs en miniature joueront pleinement leur rôle de chef, avec un personnel adulte dévoué à leur service.
Pour la petite Penda BOUARE, la « Amina Cissé Junior », la journée commence à 07H30ms avec la montée des couleurs. Elle est conduite dans son bureau par ses « subordonnés » qui l’installent confortablement dans un fauteuil de directrice. Comme une vraie directrice, Penda convoque une réunion de staff pour s’imprégner de l’état des lieux sur la mobilité des filles surtout en cette période de crise. Selon Melle BOUARE, cette journée est symbolique pour elle et pour toutes les filles du Mali.
« Elle prouve au monde entier que la fille est capable de faire tout ce que les hommes et surtout les garçons peuvent faire. Mieux, cette expérience est une porte ouverte pour les jeunes filles en particulier et les femmes en, général. Je demande alors aux filles d’être assidues à l’école pour pouvoir accéder à des postes de responsabilité comme ceux-ci. Nous devons aussi avoir confiance en nos capacités de changer la donne dans un futur proche. Comme on le dit, le fait d’être femme n’est pas un handicap en soi », a-t-elle conseillé avant de remercier les agents de la Cité des enfants pour leur disponibilité et leur assiduité.
Selon M. Thiécoro COULIBALY de « Plan Mali », cette Journée vise à donner plus de visibilité aux filles.
« Elle permet de les mettre au-devant de la scène, ce jour du 11 octobre, Journée internationale de la fille. Donc, on leur donne des postes de responsabilité, le temps d’une Journée pour assumer cette responsabilité, à travers des échanges avec des équipes de ces services. Les responsabilités à assumées notamment sont relatives aux droits des filles et l’amélioration de ces droits », a-t-il expliqué.
Quant à la petite Néné KOITA, elle a aussi bien incarné le Directeur national de la Promotion de la famille et de l’enfant, bien qu’elle soit une fille. Elle a elle apprécié ce rôle de directeur et a remercié ses « collègues » pour s’être apprêtés à ce jeu avec elle. À la fin de Journée, les deux vraies fausses responsables feront un apport de toute cette expérience et surtout la situation des enfants du Mali.
Signalons que depuis 2012, la Journée internationale de la fille est célébrée le 11 octobre de chaque année. Elle vise à mettre en lumière les besoins des filles et à répondre aux défis auxquels elles font face. Cette Journée promeut également l’autonomisation des filles et l’affirmation de leurs droits fondamentaux. Le thème mondial de l’édition 2017 est : « Autonomisation des filles : avant, pendant et après une crise ». Ce thème marque le point de départ d’un effort porté à l’échelle mondiale pour attirer l’attention et répondre aux défis que rencontrent les filles avant, pendant et après une crise.
Quant à l’ONG « Plan international », elle a choisi de faire du 11 octobre une Journée de mobilisation internationale pour les droits des filles dans le monde pour attirer l’attention sur les discriminations dont sont victimes les filles.

Par CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *