Search
lundi 24 septembre 2018
  • :
  • :

Journée mondiale de la protection civile: communion du Président IBK avec les soldats du feu

Le président de la république Ibrahim Boubacar KEITA a communié, hier jeudi, avec les soldats du feu, à l’occasion du premier mars, dédié à la journée mondiale de la protection civile, placée sous thème :« La protection civile et les Institutions nationales pour une gestion plus efficace des catastrophes ». L’objectif de cette journée était de magnifier le travail de la protection civile, de rendre hommage aux soldats du feu, de mesurer les défis et d’évaluer les initiatives afin de tracer les perspectives.

Vêtu d’un boubou blanc, le président de la république, dès son arrivée devant la Direction nationale de la protection civile sise à l’ACI 2000, s’est consacré au salut du drapeau et à l’hymne national. Ensuite, sous la fanfare militaire, il a procédé à la revue des troupes avant de prendre place sous la loge officielle auprès des présidents des institutions, des membres du gouvernement, de la hiérarchie militaire, des responsables de la protection civile ainsi que des partenaires au développement.
Cet exercice protocolaire du président de la république a été suivi des mots de bienvenue du maire de la commune IV du District de Bamako pour qui cet événement est important pour mesurer les défis et apprécier les actions initiées. L’élu communal n’a pas manqué d’encourager les efforts fournis par la protection civile et de saluer l’engagement des autorités politiques en faveur de la protection de l’ensemble de la population malienne.

Un geste présidentiel vivement salué
Après l’élu communal, le Directeur général de la protection civile, le Colonel Seydou DOUMBIA, a exprimé sa gratitude au chef de l’Etat IBK pour avoir présidé la cérémonie commémorative de la journée mondiale de la protection civile. Sa joie est d’autant plus immense qu’il s’agit d’une première dans l’histoire qu’un président de la république du Mali préside une telle cérémonie. Ce geste, commente-t-il, témoigne l’intérêt du président IBK en faveur de la protection des personnes, la sauvegarde de leurs biens et la préservation de l’environnement, une mission essentielle de la protection civile. Au nom de l’ensemble du personnel de la protection civile, il dit être en est fier et reconnaissant.
Ensuite, le DG de la protection civile a rappelé que la journée mondiale de la protection était commérée tous les 1ermars et d’indiquer que le thème de cette année est : « La protection civile et les Institutions nationales pour une gestion plus efficace des catastrophes ».
Pour M. DOUMBIA, le Mali est pleinement en phase avec ce thème au regard des actions entreprises dans le cadre de la gestion des risques de catastrophes. À titre illustratif, il a cité l’adoption de la loi de programmation relative à la sécurité intérieure et le renforcement des capacités des ressources humaines de la protection civile. En insistant sur ce dernier point, il a rappelé les différents recrutements entrepris par ses soins, depuis 2016 à nos jours. Ce processus devra porter l’effectif de la protection civile à 4 000 éléments, à l’horizon 2021.
Abordant l’aspect logistique de la protection civile, l’officier a salué les efforts en cours qui ont concerné l’acquisition, en 2017, de 14 véhicules de liaison et de commandement, six motos de liaison, 25 ambulances dont 12 semi-médicalisées données par le Japon au Mali, 60 radios portatifs, etc.
Quant au déploiement des équipements de la protection civile, le Colonel Seydou DOUMBIA a affirmé que le processus était en cours. Récemment, a-t-il confié, il y a eu l’ouverture du centre de secours de Kita, des postes de secours routiers à Kéniéba, à Didièni ; avant d’annoncer très prochainement les ouvertures des centres de Kabala, de San, de Bla, de Bengadi…

L’accident de route en peloton de tête des interventions de la protection civile
Toujours pour être prompte et efficace dans leur intervention, le DG de la protection civile a déclaré que le pré positionnement des ambulances dans certains carrefours qui a fait ses preuves à Bamako sera élargi à d’autres localités du pays.
Malgré les efforts consentis par l’État, l’année 2017 a été marquée par l’augmentation des interventions des unités opérationnelles de la protection civile. En somme, il a fait savoir que les équipes de la protection civile ont fait 16 941 interventions,dont 802 cas de décès et 23 894 blessés. Ces interventions sont dominées par les accidents de la circulation qui ont fait 14 543 cas avec 558 décès et 22 639 blessés.
« Les efforts consentis par l’État, en vue d’assister et de soutenir nos concitoyens sont certes immenses, mais demeurent encore en deçà des attentes, eu égard aux sollicitations en nombre de plus en plus croissant des services de la protection civile et compte tenu des nouvelles menaces », a indiqué M. DOUMBIA.
Ensuite d’un ton émotif, l’officier en charge de la protection civile a rendu hommage à certains collaborateurs décédés au cours des missions du département.
Avant de prendre congé de ses hôtes, le président de la république a assisté à deux scènes d’intervention de stimulation et au défilé militaire. Après ces actes, il a visité les stands où étaient exposés des matériels de travail de la protection civile avant d’accorder une interview à la presse.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *