Search
jeudi 21 septembre 2017
  • :
  • :

Journée panafricaine de la femme: l’INPS de Koulikoro opte pour le reboisement

Comme le dit un adage, « celui qui a planté un arbre n’a pas vécu inutile ». C’est sans doute ce que l’Association des Femmes travailleuses de l’INPS (AFTI) du Centre Médical Inter-Entreprises (CMIE) de la Direction régionale de l’Institut National de Prévoyance sociale de Koulikoro a compris en organisant le 1er août dernier, une journée de reboisement. L’objectif était de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique et la déforestation en plantant une cinquantaine d’arbres dans la cour de l’établissement.
Selon la présidente intérimaire de l’association, Mme Coulibaly Sali Traoré, cette activité a été organisée dans le cadre de la journée panafricaine des femmes, célébrée le 31 juillet de chaque année, dans notre pays. Mais pour des raisons de pluie, dit-elle, l’activité a été reportée au mardi 1er août avec une forte mobilisation de tout le personnel (personnel administratif et agents de santé), dont les femmes du CMIE-INPS de Koulikoro. L’activité a été marquée par la plantation d’une cinquantaine d’arbres, dont des eucalyptus et des arbres à étage dans la cour du CMIE-INPS de Koulikoro.
À en croire Mme Coulibaly Sali Traoré, l’association AFTI a été créée il y a plus de 15 ans et existe dans toutes agences régionales de l’INPS. Et elle a comme présidente nationale, Mme Singaré Ati. Sur instruction de cette dernière, dit-elle, toutes les agences régionales ont été invitées à organiser des activités cette année. C’est pourquoi explique-t-elle, après s’être vu confier la coordination de l’AFTI-Koulikoro par l’actuelle présidente nationale en juin dernier, elle et les autres membres de l’association ont jugé nécessaire d’organiser cette journée de reboisement parmi tant d’autres activités programmées. Malgré leurs faibles moyens ajoute-t-elle, elles ont pu donner un éclat particulier à l’évènement à travers la mobilisation de tout le personnel et surtout grâce aux soutiens de quelques bonnes volontés dont un agent des Eaux et forêts de Koulikoro du nom d’Issou Konaté qui les a offerts des plantes. Et aussi, elles ont cotisé pour acheter d’autres plantes, a-t-elle fait savoir.
Pour elle, en dehors de la prise en compte de leur souci pour l’environnement, cette journée a également été une vraie séance d’émotion, d’échanges et de distraction entre un personnel solidaire l’établissement. Et pour la réussite de leurs activités, elle a fait savoir que son association est ouverte à toutes les formes d’aides, compatibles à son statut et règlement. Qu’elles soient d’ordre financier, technique ou matériel. Avant d’annoncer qu’elles prévoyaient d’organiser dans les jours à venir, d’autres activités.
« Nous avons en projet plusieurs activités, dont l’assainissement, des activités sportives, des actions de solidarité à l’endroit des orphelins de guerre qui sont généralement privés de certains droits les plus élémentaires comme l’éducation, la santé, etc. Mais faute de fonds, nous sommes obligées d’aller lentement dans la réalisation de ces projets », a-t-elle laissé entendre.
Par ailleurs, elle a précisé que la journée de reboisement visait aussi à faire comprendre aux usagers que le CMIE-INPS n’est pas seulement un service de prestation sociale (les pensions, les allocations familiales, la délivrance des certificats médicaux, carnets de grossesses, etc.), mais également une entreprise sociale et environnementale. C’est pourquoi elle a sollicité l’aide des bonnes volontés pour les soutenir dans l’atteinte des objectifs de développement social de leur association.

Correspondance particulière




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *