Search
lundi 19 février 2018
  • :
  • :

Journées portes ouvertes sur l’emploi: le ministre Ben Kattra échange avec les jeunes en CII

Après la commune I le vendredi dernier, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Maouloud BEN KATTRA, était, hier mardi, en commune II du district de Bamako. Cette visite du chef du département en charge de l’Emploi s’inscrivait dans le cadre d’une série de visites d’échanges avec les jeunes de la capitale sur les opportunités de création d’emploi qui existent au niveau de son département.

À son arrivée, le ministre et sa délégation ont été accueillis par le maire de ladite commune, Check Aba NIARE, en présence des membres du conseil communal, des représentants des organisations de la société civile ; des patriarches des familles fondatrices de Bamako, etc.
Pour la circonstance, le ministre Maouloud Ben KATTRA était accompagné de certains responsables des structures relevant de son département, notamment : l’ANPE, le FAFPA, l’APEJ, le PROCEJ, le projet FIER, l’INIFORP, l’ONEF, etc.
Sur initiative du ministère de l’Emploi et de formation professionnelle, cette
Journée porte ouverte avait pour objectif d’informer et de sensibiliser les jeunes sur opportunité de création d’emplois au niveau des services techniques de l’État.
Après le mot de bienvenue du chef de quartier de Missira, Cheicknè AGNE, au nom des notabilités, le président de la coordination locale du CNJ, Oumar SAMAKE, a remercié le ministre Ben KATTRA pour cette initiative, jugée innovante et profitable pour les jeunes. Selon lui, ce cadre d’échanges répond parfaitement aux préoccupations de son organisation qui, dans son plan d’action, s’est engagé à renforcer les capacités des jeunes et à promouvoir les opportunités de création d’emploi.
De son côté, la représentante des organisations de la société civile de la commune, Mme Diallo Astou DIOP, a également félicité l’initiative du département. Selon elle, le chômage des jeunes est comme un fléau qui est à l’origine de la migration des jeunes. De son avis, ce fléau frappe aussi de plein fouet les femmes de la commune. C’est pourquoi elle a invité le ministre à initier un cadre particulier à l’attention des femmes qui ont besoin d’être soutenues dans leurs activités de saponification, de teinture, de transformation des produits agricoles.
À la suite de cette doyenne, le maire de la commune II, Check Aba NIARE, a aussi abondé dans le sens que ces prédécesseurs en affirmant que de sa mémoire, c’est pour la première fois qu’un ministre du gouvernement se déplace vers les collectivités pour les édifier de ses missions. Selon lui, ce déplacement du ministre témoigne de la volonté du gouvernement à trouver les meilleures initiatives, la promotion et la création d’emplois pour les jeunes durement frappées par le phénomène. Au passage, il a salué et remercié le président IBK pour sa vision pour l’emploi des jeunes et surtout pour avoir tenu promesse en créant plus de 200 000 emplois. À son avis, il s’agit pour le gouvernement de faire de l’emploi jeune un moyen de lutte contre la pauvreté. Pour ce faire, il a invité les jeunes à s’impliquer dans les activités de la commune afin de mieux saisir les opportunités.
Dans son discours d’ouverture des travaux, le ministre Ben KATTRA a appelé à aller à la découverte des services relevant de son département. Car, a-t-il fait constater, ses services techniques sont méconnus des jeunes pour lesquels ils existent. C’est raison pour laquelle, dit-il, il a initié des journées portes ouvertes à l’attention de cette frange de la société, pour pouvoir mieux parler avec les jeunes et connaitre leur pensée.
Selon lui, il n’est de secret pour personne que la question de l’emploi jeune est devenue une préoccupation majeure de la gouvernance démocratique. Selon lui, c’est fort ce constant que le président de la Republique, Chef de l’État, El Hadj Ibrahim Boubacar KEITA a fait de l’emploi des jeunes sa priorité. Il rappelle à cet effet que l’objectif des 200 000 emplois promis aux jeunes par IBK en 2013 pour son quinquennat.
«Les efforts, faits dans ce sens, nous permettent aujourd’hui de dire que cet objectif a été dépassé, car nous sommes à plus de 220 000 emplois crées à ce jour, et cela c’est fait sur la base des contrats de travail dûment enregistrés par les services du travail existants dans notre pays», a-t-il affirmé. Le ministre dira aussi qu’ils n’associent pas à ces chiffres les autres emplois créés par le privé et le public de manière temporaire, de même que la création d’auto emplois et les emplois ruraux créent par les projets et programmes innovants.
Ces propos du ministre ont été décriés par des militants de MODEM, Oumar TRAORE et Abou DRAME, qui ont crié en plein discours du ministre «c’est faux, c’est faux», sans apporté la preuve sur place.
Un incident que le ministre Ben KATTRA, en bon syndicaliste a minimisé en disant que cela fait partie des pratiques démocratiques.

Par Abdoulaye OUATTARA et Safiatou DOUMBIA (Stagiaire)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *