Search
samedi 19 septembre 2020
  • :
  • :

Kadidia Fofana : activisme diplomatique recadré

La réserve diplomatique, disons la subtilité de Leurs Excellences qui rime avec finesse est-elle compatible avec la liberté d’expression pleine et entière, surtout pour une activiste de l’opposition qui n’a jamais eu sa langue dans la poche ? Au bout de quelques trois petites semaines de privations, l’Amazone de l’Opposition tranche et avertit : « A la faveur de vos bénédictions que d’aucuns s’époumonent à convertir en malédictions, j’ose garder l’espoir de bien tenir les charges qui me seront dévolues. Point n’en faut pour que je fasse remettre le glaive dans son fourreau, DIPLOMATIE OBLIGE, surtout face aux plus irrévérencieux. Souffrez de partager que ceux-là qui répugnent tant le glaive sont les mêmes qui le savent très tranchant ».

Donc, pas question de faire la fine bouche. On est ce qu’on est. La posture n’y change rien. « Le tigre ne proclame pas sa tigridie, il bondit sur sa proie et la dévore ». Et à tous les « jaloux saboteurs aux yeux de crocodile », elle lance : « à chacun sa mission, dans la vie, certains sont nés pour briller, d’autres pour parler de ceux qui brillent pour pouvoir exister. » Puisqu’elle a brandi le glaive, notre Xéna devra faire face à des Gladiateurs dont les épées semblent plus tranchantes que la sienne. Au nombre de ses contradicteurs, Mohamed Ag Assory qui a estimé devoir une « Petite mise au point à Kadidia Fofana ». Lisez !

Sans manquer de respect au poste de «chargé de mission» et à mes nombreux amis qui occupent ce poste, je ne crois pas que ça soit le Sommet de l’État. Si kadi pense briller après cette nomination, elle a atteint alors sa propre limite. Que vont dire alors ceux qui occupent la Présidence de la République, la Primature, les ministères, etc.
Donc, Kadidia Fofana quand tu parlais de Boua, c’était pour exister ? Car si quelqu’un brille au Mali, c’est bien lui !
Dans un ministère comme celui des affaires étrangères, avec des centaines de diplomates chevronnés de carrière et ceux servant à l’étranger, quelle est ta valeur ajoutée ? Quel est ton rôle dans la diplomatie malienne, à part assister aux réunions du ministre et prendre des notes ? Quelle délégation malienne peux-tu conduire à l’étranger avec ce statut ?
Ton rôle ne se limite-t-il pas à passer tes journées sous la clim dans un bureau dégarni avec une connexion ultra-lente et à éplucher le quotidien Essor ? En quoi peux-tu conseiller qui que ce soit sur les questions diplomatiques ?
Si toi tu penses briller, donc les directeurs des départements, les conseillers techniques, etc. Eux ont déjà explosé ?
Tu sais très bien que ce n’est pas un poste éternel, des milliers de jeunes plus compétents que toi ont déjà passé par là.
Enfin, tu sais bien que ce n’est pas par un concours ni tes compétences qui t’ont valu cette nomination, mais uniquement une nomination politique !
C’est toi qui as dit que ce régime était incompétent et c’est toi qui sers aujourd’hui ce régime. Donc, si tu dois t’en prendre à quelqu’un, c’est à toi même !
Si tu as brillé une fois dans ta vie, c’était lorsque tu étais Directrice adjointe de campagne de Soumaila Cissé et à l’époque tu avais brillé par ton absence et ton inefficacité !
Cette fois-ci, tu aurais dû briller par ton silence, mais ton immaturité politique te rattrape !
Wa Salam,
Bonne «brillation» là-bas !
M.A.A




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *