Kalaban-Coro: manifestation hier contre la victoire du maire sortant

1

Selon les résultats provisoires issus du scrutin du 20 novembre, la liste CNID de l’ancien maire de Kalaban-Coro, Issa Bocar BALLO, arrive en tête avec 8 conseillers. Il est suivi du RPM avec 7 conseillers. Fort de ces résultats, l’ancien maire va diriger la municipalité pendant les cinq prochaines années. Pour manifester contre cette victoire, plusieurs centaines des femmes et de jeunes ont marché, hier jeudi, sur le marché de la localité.

« Tout sauf Ballo à la mairie », voilà le principal slogan scandé par des manifestants, hier jeudi, très amers après la réélection du maire sortant, Issa Bocar BALLO, tête de liste du CINID Faso Yiriwa ton.
Ils étaient tous mobilisés, jeunes et femmes, sur la route principale de Kalaban-Coro, scandant des propos hostiles à leur maire, Issa Bocar BALLO.
Ladite marche a commencé au niveau de la station Kampola de Kalaban-Coro en direction du marché du quartier. Tout au long du trajet, des jets de pierres, des propos hostiles au maire ‘’contesté’’.
En effet, après un quinquennat de lutte ardente entre le maire et les occupants du marché qui accusent le maire malversation dans la construction dudit établissement marchand marché, ces femmes et jeunes voulaient ainsi exprimer leurs inquiétudes face à leur devenir avec le retour de M. BALLO aux affaires.
Joint par téléphone par nos soins, le désormais maire désavouée par d’un mouvement d’humeur de certaines populations, n’accorde pas suffisamment d’importance à cette marche. Selon lui, cette manifestation est orchestrée par les responsables des partis qui ont été battus par la voie des urnes.
« À Kalaban-Coro ici, il y a un groupuscule qui entrave le développement du quartier. Donc, les candidats malheureux se sont mélangés à ce groupuscule pour semer le désordre. La manifestation n’a pas trop duré, car la police est venue arrêter les responsables. Ils vont leur donner une bonne leçon pour ce qu’ils ont fait », a-t-il dit avec un ton très sérieux.
Rappelons que la pomme de discorde entre le maire Ballo et ces populations porte plus sur sa gestion du marché de la localité que sur une quelconque adversité.
En plus de ce problème, les populations de Kalaban-Coro, selon plusieurs témoignages concordants, sont confrontées à de véritables défis d’infrastructures, notamment le bitumage des voies de Kalaban-Coro Plateau, et Kouloubléni-Koulouba, qui ne sont plus praticables. Malgré une cotisation, par le passé, des populations pour le bitumage de ces voies, la concrétisation du projet tarde, selon nos informations. De même, les manifestants ont aussi souligné le problème de ramassage et de dépôt de transit des ordures ménagères ; l’ensablement et la dégradation de la route principale, Kalaban-Coro-Kabala qui ne cesse de causer des accidents de la circulation avec parfois morts d’hommes.
Il nous est revenu, selon des sources concordantes, que plusieurs manifestants ont été arrêtés par la police qui a aussi usé de gaz lacrymogènes pour disperser la foule.

Par Christelle Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *