Search
vendredi 23 avril 2021
  • :
  • :

Kayes: le Pont ne remplace pas le train

Après avoir inauguré le deuxième pont de Kayes, le matin avec le ministre des transports et des infrastructures, le Premier ministre, chef du gouvernement Moctar OUANE et le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, porte-parole du gouvernement, Mohamed Salia TOURE ont procédé ce samedi à 15h au lancement des activités de l’ANPE. Avant son retour à Bamako prévu pour hier dimanche, le Premier ministre a présidé à 10 heures avec le Ministre commissaire à la sécurité alimentaire Monsieur Redouwane Ag Med Ali la cérémonie de distribution de 2 720 tonnes d’aliment bétail aux Pasteurs et Agropasteurs de la région.

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Moctar OUANE a procédé, ce samedi 27 février 2021 à l’inauguration du 2e pont de Kayes long de 550 mètres et de ses voies d’accès qui totalisent 17 km.
Financé entièrement par le Budget National pour un coût global de 58, 15 milliards de Fcfa, ces ouvrages participent au désenclavement de la région, et permettent de fluidifier la circulation entre le Mali et le port de Dakar.
Le 2ème pont de la Cité des Rails, dont les travaux ont débuté en 2018, est appelé à prendre le relais d’un ancêtre déjà trop vieux et désormais peu adapté à la densité du trafic entre le Sénégal et le Mali.
La construction de ce pont et de ses voies d’accès va remédier à d’énormes difficultés que rencontrent en ce moment les populations de la ville de Kayes, au regard de l’inadaptation et l’état de vétusté de l’actuel pont qui ne répond plus aux normes de sécurité requises pour le trafic routier.
Le futur pont, une fois inauguré, va doublement contribuer à la fois au développement économique de la région de Kayes et de l’ensemble du Mali, tout en améliorant la sécurité, le confort et le cadre de vie des populations de la première région et des usagers de la route Kayes-Bamako.
Les travaux de ce gigantesque ouvrage ont consisté à la construction du pont et de l’aménagement de ses voies d’accès, d’une longueur totale de 16,7 km.
La construction du pont a été exécutée par l’entreprise SOMAFREC, pour un montant de plus de 36, 588 milliards de FCFA pour un délai d’exécution de 24 mois.
Quant aux travaux d’aménagement des voies d’accès au pont sur une longueur totale de 16,7 km, ils ont été exécutés par l’Entreprise chinoise COVEC-Mali, pour un coût de 18 milliards 999 millions 399 mille 534 FCFA TTC pour un délai d’exécution de 15 mois, hors saison des pluies.
En ce qui concerne la surveillance et le contrôle des travaux, ils étaient confiés au Bureau d’étude CIRA pour un montant de 1 milliard 879 millions 159 mille 944 FCFA toutes taxes comprises pour un délai d’exécution de 27 mois
Et c’est un Premier ministre heureux qui commente au nom de la nation fière de la réalisation : « Hier c’étaient les rails, unique entrée et sortie de Kayes, puis les routes, ensuite un pont, un aéroport et aujourd’hui un 2e pont. Kayes est devenu un carrefour, du coup elle peut oublier son slogan légendaire «une entrée, une sortie». «Kayesba Diabaté» sera désormais un véritable hub ouvert sur le monde. » a déclaré Moctar Ouane.
Avec la route et l’aéroport, Kayes renonce-t-elle au chemin de fer ?
Les populations tiennent la reprise du chemin de fer. Elles l’ont fait savoir au Premier ministre et à sa délégation lors de la cérémonie d’inauguration du second pont à travers le discours du président de la puissante Plateforme des associations des jeunes de Kayes lors de l’inauguration du deuxième pont de Kayes. En plus de son souhait que ce nouveau pont porte le nom d’une personne exceptionnelle, un repère, un homme qui s’est battu pour les causes nobles à Kayes, il s’agit de Badjirii Bathily dit Kass, la jeunesse kaysienne fait de la reprise du trafic ferroviaire sa principale doléance.
Depuis l’arrêt du train voyageur Bamako-Dakar, explique Boubacar Niane, Président de la Plateforme des associations des jeunes de Kayes, l’économie tourne au ralenti dans la région de Kayes, poussant les jeunes à l’émigration. La reprise du train voyager créera un grand espoir et posera les jalons d’un développement poussé pour la région.
La doléance n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Concernant les entraves à la relance du chemin de fer, le premier Malien a décidé d’engager son ministre des infrastructures à entreprendre des démarches nécessaires pour la relance. Il s’agira pour le ministre Makan Fily DABO de s’investir pour lever toutes les hypothèques à la relance de l’activité ferroviaire indispensable pour l’approvisionnement du pays via le port de Dakar et la survie des populations riveraines dont la vie est rythmée en fonction des passages du train. L’instruction est donnée par le chef du gouvernement publiquement devant les populations qui attendent déjà depuis des années la reprise du trafic et du trafic voyageur surtout.

De fortes attentes des Kayésiens
Arrivée hier vendredi le Chef du Gouvernement Moctar OUANE, accompagnée de sa très forte délégation, a rencontré, dans la salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie de Kayes, ce samedi après-midi, les forces vives de la région de Kayes.
Plusieurs propositions ont été faites par la société civile de Kayes. Elle demande, entre autres, la reprise du chemin du fer, l’ouverture d’une université et d’autres infrastructures.
Le Gouverneur de la région, le Colonel Moussa SOUMARE se dit très heureux, deux mois après avoir pris service, de participer à un tel événement.
Dès son arrivée, le vendredi 26 février 2021en début d’après-midi, dans la Capitale des rails, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Moctar Ouane a tenu à saluer les autorités coutumières et religieuses.
Les notabilités du Khasso ont salué la construction du 2e pont ainsi que celle de la route Kayes-Sadiola. Elles ont également souhaité, outre la reprise du chemin de fer, l’achèvement des travaux de l’annexe du lycée Dougoukolo Konaré à Kayes N’di.
Enfin, elles ont demandé la création d’une université, pour permettre aux jeunes bacheliers de poursuivre leurs études en 1re région.
À la fin de la rencontre, les notabilités ont fait des bénédictions pour le retour de la paix dans notre pays.

Rassemblés par Modibo Koné




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *