Search
samedi 27 novembre 2021
  • :
  • :

Keniéba: B2Gold investit 1,8 milliard, dans le développement communautaire

De sa phase d’installation débutée en 2015 à l’opérationnalisation de son exploitation, en 2018, la société minière B2GOLD totalise 1 735 878 694 FCFA d’investissements dans le cadre du développement communautaire ; alors que les montants perçus, au titre des patentes, par les collectivités (Mairie, Conseil de Cercle, Conseil régional), au titre des années 2018, 2019, 2020, sont respectivement de 901 164 548 FCFA, 1 milliard 89 millions FCFA ; 2 milliards 52 millions FCFA. Immersion dans l’état de mise en œuvre des différents projets en cours.

L’initiative de la visite de terrain de lundi et mardi dernier est du Directeur national de B2GOLD, Mohamed DIARRA qui a décidé d’aller constater de visu l’état de mise en œuvre des projets.

L’approche des interventions
En prélude à la visite de terrain l’équipe RSE (Responsabilité Sociale d’Entreprise) de B2GOLD campé le décor au cours. Hassane OUEDRAOGO, Directeur des relations communautaires de B2GOLD était entouré de ses collègues Gaoussou FOMBA, chargé du contenu local (entreprises locales partenaires) ; Salia COULIBALY, chargé des relations communautaires ; Habila KEITA, Intendant des relations extérieures. Ils ont parlé de l’historique et de l’approche de leurs interventions. ‘’En 2018, B2Gold et les parties prenantes locales ont élaboré un Plan de développement des communautés (PDC) destiné aux 10 communautés entourant la mine de Fékola, utilisant une approche participative qui incluait les communautés locales, les officiels locaux et régionaux, des agents techniques, des femmes, des jeunes, des mineurs artisanaux… Un petit groupe forme le Comité technique du PDC, responsable de la sélection et de la supervision des projets communautaires qui s’alignent aux principes du PDC. (…) Sur les 12 projets présentés au Comité technique, 11 répondaient aux critères et ont été approuvés. La mise en place des projets est en cours’’ font savoir les spécialistes.
M. OUEDRAOGO, souligne le fait que les besoins sont toujours exprimés par les communautés. Les plus récurrents portant sur les activités génératrices de revenus (AGR), la santé, l’éducation, l’eau. Il rappelle que l’appui aux communautés a commencé bien avant l’opérationnalisation de la mine.
En réponse à certaines récriminations des ressortissants de Kéniéba relativement au faible niveau de développement du cercle qui regorge paradoxalement de plus d’une société minière, nos interlocuteurs objectent : « il est hasardeux de se substituer à l’État ». Ils présentent également ‘’une fierté’’ qu’est le Projet Adéquation formation à l’emploi dans le cercle de Kéniéba (AFECK). Commencé en 2017, il a fourni des formations professionnelles à environ 2 200 habitants de Kéniéba. ‘’Des entrepreneurs locaux ont également été soutenus par le projet par le biais de formations techniques sur la gestion des petites entreprises, l’hygiène et la préparation alimentaire. L’AFECK a contribué à régulariser 27 petites entreprises, notamment 15 coopératives de femmes, et a veillé à ce qu’elles soient enregistrées en tant que vendeuses auprès des sociétés minières possédant des exploitations dans la région’’, révèle-t-on.
Une diversité de projets
Sur le Terrain, le Directeur national, Mohamed DIARRA, s’est rendu à Kolomba II, dans l‘Arrondissement central de Kéniéba, pour constater que les 3 salles de classe qui jetteront les bases du premier second cycle du village seront livrées dans une semaine.
À Sokondo, c’est un centre de santé d’un coût d’environ 33 millions, livrable à la fin de ce mois, qui est visité. B2Gold prend en charge l’équipement dudit centre, l’installation des panneaux, la réalisation d’un forage. Pour la population, conduite par son maire, Mamadou Djélimady KOUYATE, qui a réservé un accueil pétant au Directeur national, il ne pouvait pas y avoir meilleur cadeau.
Le village de Maléa a également eu son projet de 3 salles de classe, 1 direction, 1 forage, 3 latrines, 1 mur d’enceinte, pour un coût total de réalisation d’environ 37 millions FCFA. Il faut souligner que grâce à la politique d’octroi de bourses de solidarité (35 000 FCFA pour le trousseau et 26 250 FCFA de bourse mensuelle) de la mine, pour permettre à des élèves défavorisés de poursuivre leurs études au second cycle et au lycée, une fille du Président du Comité de gestion scolaire (CGS) vient de décrocher son DEF.
À Bilali Ba, c’est une nouvelle école de 3 classes en finition pour laquelle la démarche d’obtention de la décision de création est engagée qui voit le jour. En plus de l’équipement des salles, il est prévu la réalisation d’un forage. Il est également question d’anticiper sur la réalisation d’une direction et des toilettes.
Dans le village de feu le général Amara DANFAGA, Moussala, le centre de santé sera remis le 5 décembre. Il comprend 1 pharmacie, 1 salle de consultation, 1 salle de soins, 1 magasin. La mine se charge de la réalisation de 2 latrines et d’un forage et sus de l’équipement du centre.
À charge à présent pour la mairie et la population d’engager une matrone.
La population de Bétékili a porté sa préférence sur la pisciculture avec 2 bassins comprenant chacun 2 espèces de poisson (tilapia et silure). Selon Mahamane DORONTIE du Bureau d’expertise pour le développement local (BEDL-SARL) qui supervise le projet, en termes d’attentes, il y a l’amélioration de l’alimentation de la population locale, mais également les bénéfices tirés de la vente des poissons qui contribuent au développement communautaire.
Les jeunes de Tintiba ne tarissent pas de reconnaissance à l’endroit de B2Gold pour la réalisation d’un centre des jeunes, qui servira, se réjouit le Président de la jeunesse, N’DIAYE Zanké, de lieu d’hébergement avec ses 5 chambres, de détente, tout en contribuant au renforcement des liens d’amitié et de solidarité.
Il faut souligner que tous les projets ont été réalisés par des entrepreneurs locaux, une exigence de B2Gold pour contribuer au développement local.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *