Search
mercredi 14 avril 2021
  • :
  • :

Koulouba: la bourde cadavérique

Rançon d’un zèle débordant ou affligeante innocence d’une cellule de communication présidentielle abonné aux gaffes et étourderies ? Quand elle ne se plante pas sur les dates, c’est sur les faits. Cette fois-ci la Fake-new, pardon pour l’anglicisme, la diffusion de fausses nouvelles (passible de poursuites judiciaires) par la page officielle de la présidence de la République a frôlé l’incident pour se solder par un gros embarras diplomatique.
Voici la raison : un faux message de condoléances du chef de l’État à son homologue français et des plates excuses de la Cellule de Communication de Koulouba.
« Message de Condoléances du Chef de l’Etat au Président français Emmanuel MACRON
«Monsieur le Président,
Nous sommes affligés par la mort en opération de deux soldats de Barkhane ce samedi 20 février au Nord du Mali. En cette douloureuse circonstance, je voudrais présenter mes sincères condoléances et celles du Gouvernement et du Peuple maliens à vous- mêmes, aux familles de ces héroïques soldats tombés au champ d’honneur ainsi qu’à la Nation française toute entière. Je souhaite également prompt rétablissement au soldat blessé. C’est l’occasion pour moi de réitérer à la fois la gratitude du Mali envers la France et la communauté internationale pour leur engagement aux côtés des armées du Sahel dont les performances successives depuis un an ne laissent aucun doute sur l’issue de la guerre contre le terrorisme»
Bamako le 21 février 202 »

Communique de regret
« La Cellule de Communication regrette d’avoir diffusé un message de condoléances au nom du Président Bah N’DAW ce 21 février. La mort des deux soldats français remonte à janvier dernier. Toutes nos excuses pour cette erreur technique.
Le Directeur de la Cellule de Communication »

Comme si de rien n’était, la cellule de communication ne s’excuse pas comme l’auraient souhaité certains Facebookeurs, elle se commente juste d’exprimer de simples regrets. Ok, un Chef ne se plante jamais, il se mélange juste les pédales au risque de mettre le pays dans une grosse histoire avec les français qui ne réjouissent pas que leurs enfants décèdent en défendant notre pays et surtout qu’on s’assume à les voir morts dans des messages officiels qui ne reposent sur aucune réalité si ce n’est le fantasme ou le surmenage d’une cellule comme ce qui est arrivé une année à l’autre
En inventant un incident tragique qui aurait provoqué la mort de deux (2) soldats français à travers un message non avalisé de condoléance du président Bah N’Daw, la Cellule de communication de la Koulouba a incidemment accéléré le décompte macabre côté français de soldats engagés dans notre pays. En voulant diplomatiquement corrigé sa bévue, la pauvre Cellule de Communication de Koulouba se prend la branlée de la part de ces nationalistes invétérés au sang chaud qui au quart de tour crient haro sur le massacreur imaginaire de soldats français imaginaire et exigent qu’on le pende haut et court et qu’il soit empalé sur Facebook. Quelle Facebokantesque affaire que ce message de condoléance sans aucun décès qui provoque l’ire même des anti-français ?
Face à la levée de bouclier et aux dénonciations qui se veulent vertueuses, quelques voix étouffées plaident pour la tolérance et la bonne foi de la Com présidentielle. Après tout, ce n’est pas la première fois qu’on annonce faussement des décès dans les médias qui ont eu le toupet d’annoncer la mort d’éminentes personnalités. Le président IBK a été déclaré mort en juin 2015 en Turquie et le Mercredi 3 juin dernier, la BBC World annonçait la mort de la Reine Elizabeth II. Les deux se portent aujourd’hui à merveille. Pour la bonne tradition malienne, il n’y a pas de quoi fouetter un chat : Allah ka do fara ou shi kan.

Fanné Chacool Débonnaire
La communication est aussi sensible qu’il faut bien en tenir compte. Ces erreurs n’honorent pas l’État. À présent la communication gouvernementale est médiocre au regard des États sérieux….

Broulaye Diarrassouba : Vraiment vous avez un sérieux problème avec cette cellule. Toujours des erreurs de communication

Brehima Lamissa Sanogo : Cette cellule de communication ne mérite plus sa place à la présidence, le peuple Malien en a marre des bêtises professionnelles soient disant erreurs

Ibrahim Cissé : Ce n’est pas une erreur, mais une faute professionnelle.

Modibo Diarra : Chaque fois le même scénario à quand cela prendra-t-il fin ? Si le responsable de ce secteur n’a pas la main mise sur cette affaire qu’il cède la place à autrui. Sinon trop d’excuse nous en avons suffisamment fait.

Aboubacar Diaby : Si c’est Papou qui gère cette page ça ne nous étonne pas . Il quitte les soirées pour venir balancer n’importe quoi sur la page.

Haroun Rachid Diakité : L’amateurisme au plus haut niveau de responsabilité.

Issa Diallo : Et si c’était un message de déclaration de guerre???? Vraiment il faut faire énormément attention avec la publication des messages sur la page de la communication de la présidence.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *