Search
mardi 19 juin 2018
  • :
  • :

Lac de Lassa: na culture malienne en exposition jusqu’au 12 mai

Une exposition d’arts a commencé au Lac de Lassa, vendredi 27 avril 2018, et ce, elle jusqu’au 12 mai. En vedette : les sculpteures, designers et artisans. Cette exposition est organisée par des artistes maliens et étrangers. C’est en prélude de cet événement que ses organisateurs ont animé une conférence de presse, le vendredi dernier, dans les locaux du lac de Lascommunesa, en VI du district de Bamako.

Au présidium, on notait la présence M. Sidiki Traoré, un des fondateurs de ‘’Lac de lassa et peintre’’, M. Thierno Diallo, peintre ; M. Badian Camara, designer ; M. Barro Traoré, bronzier ; Mme Carole Refabert Traoré, co-fondatrice de ‘’lac de lassa’’, etc.
Les animateurs de cette rencontre avec la presse étaient Mme Carole Refabert Traoré, Thierno Diallo, Sidiki Traoré et Badian Camara. L’objectif de cette exposition, selon les initiateurs, c’est de rendre hommage à la culture malienne.
Le Lac de Lassa est un espace culturel de rencontres des arts plastiques en trois dimensions : les sculptures, le design et les toiles. Ces activités seront présentées durant trois semaines au lac de Lassa. Le coup d’envoi de cette exposition a été donné par suite à une conférence de presse animée par les acteurs cités. Elle a été suivie d’un vernissage. Des objets d’art plastique et solide seront à la portée des visiteurs, selon les conférenciers.
Pour sa part, M. Sidiki Traoré, artiste malien et l’un des fondateurs du Lac de Lassa, a expliqué que la culture était le fondement du développement économique local. Selon lui, les Maliens n’ont pas accès à leur propre culture.
« On ne sait même pas comment évolue la culture de notre pays, a regretté M. Traoré. Il a précisé que s’il y a des savants dans un pays, c’est bien des artistes. Parce que, selon lui, c’est eux qui créent les choses tous les jours, à travers leur savoir-faire.
Parlant de sculpture, les conférenciers ont expliqué qu’elle est un domaine par lequel la force de la créativité ouest-africaine s’est historiquement manifestée. Selon eux, c’est le fondement du patrimoine artistique ouest-africain. Aux animateurs de cette conférence de rappeler que le dialogue artistique a eu lieu autour des sculptures entre l’occident et l’Afrique de l’Ouest qui ont fasciné cubistes, dadaïstes…
Selon les conférenciers, ces courants européens qui ont revitalisé la peinture occidentale au moment où la photographie lui a retiré une partie de son activité. Ces artistes n’ont pas manqué de montrer que les matériaux utilisés ont longtemps été le bois, des étoffes ou le bronze et depuis les années 90, l’usage de matériaux de récupération est de plus en plus fréquent. S’agissant du design artisanal à la sculpture, les conférenciers ont indiqué qu’il n’y a qu’un pas et d’ajouter que la créativité de la matière se met au service de l’utilisateur. Selon les orateurs, cette liberté de créer, d’inventer permet à ces sculpteures-designers et artisans de proposer des objets hors normes et pourtant très pratiques.
Ils ont précisé que sept artistes maliens et burkinabés qui seront présents lors de cette exposition sont reconnus par talent et renommée sur le plan international. Cette exposition est la troisième du genre au lac de Lassa, depuis sa construction en 2012.
Le lac de Lassa a un espace dédié à l’éco-esthétique par lequel les designers transforment même les déchets non biodégradables (les sacs en plastique ; des chaises ; des tables…).
Signalons que la rencontre avec la presse a été sanctionnée par la visite des expositions.

SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *