Search
lundi 16 octobre 2017
  • :
  • :

Mali musow initiative: un ambitieux programme de solidarité

Dans le cadre de ses activités de solidarité envers les enfants défavorisés, l’Association ‘’Mali Musow Initiative’’ (MAMI), a procédé, hier, à la remise de cadeaux au jardin d’enfants du CLAEC de la commune IV du district, sis à Lafiabougou.

L’accueil chaleureux et enthousiaste de la présidente de la l’association, Korotimy THERA, de la première vice-présidente, Mme TALL Awa TOURE, et d’autres membres du bureau était révélateur du bonheur que MAMI apportait à ce jardin d’enfants. Comme si l’association voulait faire œuvre utile sans se faire remarquer, c’est au cours d’une cérémonie sobre, mais pleine de signification que la remise de dons a été faite au grand bonheur des enfants.

Selon les responsables de l’Association ‘’Mali Musow Initiative’’, d’autres jardins d’enfants du District de Bamako et de Kati recevront leur visite, en cette période de fêtes de fin d’année.

Cette jeune association, qui a vu le jour en juillet 2014, se fixe comme mission : faire la promotion de la femme et de la jeune fille et encourager leur participation à la prise de décision à tous les niveaux.

Les objectifs sont les suivants : lutter pour le respect des droits de la femme et de la jeune fille ; assurer la promotion socioéconomique de la femme dans un environnement sain.

Pour l’atteinte de ses objectifs, l’association MAMI souscrit à toutes les actions visant la promotion et l’épanouissement de la femme et de la jeune fille en milieux défavorisés. Toutes choses qui expliquent les remises de cadeaux à 4 jardins d’enfants de Bamako et de Kati en faveur des enfants démunis.

Résolument engagée dans la bataille de la scolarisation, l’Association MAMI envisage de s’attaquer au chantier de l’identification des enfants n’ayant pas d’acte de naissance pour qu’ils en aient, mais également qu’à partir de ce précieux document, les portes de la scolarisation leur soient ouvertes. Et pour cause, est-on convaincu, aucun enfant ne doit rester sur le carreau en étant privé du droit fondamental à l’éducation. Difficile challenge certes, mais qui peut être relevé par la volonté et la détermination de cette association dont le jeune âge ne bride pas les ambitions. Au contraire faut-il croire qu’il s’agit d’un stimulus.

La présidente de l’Association MAMI, Korotimy THERA, invite toutes les personnes de bonne volonté à s’associer à ce combat qui vaut la peine d’être mené et d’être gagné. Ce, en soutenant les enfants, notamment les plus défavorisés, et, en s’investissant dans leur éducation.

Par Bertin DAKOUO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *