Search
jeudi 26 novembre 2020
  • :
  • :

L’allergie générale à la Bouboumicyne

L’épidémie au Mali, ce n’est pas du coronavirus ; mais celle des syndicats. Dans cette cohue, le Syndicat National de la Santé, de l’Action Sociale et de la Promotion de la Famille (SNS-AS-PF) menace d’observer une Grève de 72 heures pour compter du Lundi 17 Février à 00H au le mercredi 19 Février à 00H. La pétulance est également perceptible du côté du Syndicat National des Travailleurs des Collectivités Territoriales (SYNTRACT) qui prévoit d’observer un mot d’ordre de grève de 5 jours, à partir du 24 février prochain ; les Comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS, des DFM de la Primature et des départements ministériels projettent d’observer une grève de 19 jours, soit du 2 mars 2020 à 7 h 30 au vendredi 20 mars à 18 heures pour reprendre le travail le lundi 23 mars 2020 à 7 h 30.

La souche la plus résistante de cette turlutaine syndicale est le Collectif des Syndicats de l’éducation signataire du 15 Octobre 2016 qui exigent l’application ‘’immédiate’’ de l’article 39 de la loi N° 2018-007 du 16 janvier 2018, portant statut du personnel de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spécialisée par le Gouvernement.

La seule thérapie connue jusque-là est la Bouboumicyne qui se décline en deux révulsifs : le recrutement de 15 300 enseignants volontaires pour pallier l’absence des enseignants grévistes ; l’octroi d’un indice plafond de 1100 en 2020 et de 1200 en 2021. Telle est la dose absorbable, en raison de la situation sécuritaire et financière du pays, le nombre pléthorique des enseignants.

La réaction allergique du patient est : « on ne négocie pas une loi ; les questions sécuritaires, financières et l’effectif des enseignants ne pourront être des arguments en faveur de la non-application d’une loi ».

Pour les enseignants, la loi doit impérativement s’appliquer sans filtre.

Dans ce kaléidoscope revendicatif, le chef du Gouvernement de large ouverture est dans un corner et la Bouboumicyne provoque une allergie générale.

Pourtant, 3 corps bénéficient de la majoration de l’UNTM :

Statut du personnel enseignant de l’enseignement fondamental, secondaire et spécial, article 39 : ‘’toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Éducation préscolaire et spéciale’’.

Statut du personnel enseignant de l’enseignement supérieur, article 59 : ‘’toute revalorisation des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique d’office à celle du personnel enseignant de l’enseignement supérieur’’.

Statut de la magistrature, article 62 : ‘’toute revalorisation des rémunérations des fonctionnaires en application de l’ordonnance n° 77-71/CMLN du 26 décembre 1977 s’applique d’office à celles des magistrats’’.

Ainsi, après bilan, c’est soit le Professeur en médecine qui revoit la copie de sa prescription, soit ce sont les patients qui se résolvent à accepter un traitement longue durée (2020 et 2021). Dans tous les cas, il faut stopper l’hémorragie qui ‘’anémise’’ nos enfants. Pour cela, les travaux en laboratoire ne donnent pas de signes encourageants de nouvelles molécules.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *