L’Association pour le développement du cercle de Nara: un bilan 2013-2014 satisfaisant

L’Association pour le développement du cercle de Nara (ADECNA) a tenu le samedi dernier, au Carrefour des jeunes, une Assemblée générale statutaire au cours de laquelle le Bureau a fait le bilan 2013-2014 de ses activités.

Une soixantaine de membres, dont le Président de la Transition, Dioncounda TRAORE et son épouse, Mintou DOUCOURE, ont pris part à cette importante réunion.

Le Président de l’Association, Baba SOUMARE, a exprimé sa satisfaction face à la grande mobilisation des membres ; preuve de leur intérêt pour le développement de leur cercle.

Il a précisé que la présentation des comptes est une tradition au niveau de leur association.

À cet effet, a-t-il indiqué, le bureau qu’il dirige s’est attelé à élaborer un programme d’activités qui colle avec les objectifs de l’ancien bureau.

En sus, l’actuel bureau a peaufiné et ajouté a ajouté aux objectifs déjà fixés, celui de 2010-2015.

C’est de ces deux objectifs, a expliqué M. SOUMARE, qu’est issu le Plan d’action sectoriel.

Pour des besoins de cohérence et d’efficacité, a fait savoir le président de l’ADECNA, il a été demandé à chaque Secrétariat d’élaborer son plan d’action sectoriel.

Deux rapports ont été présentés par les membres du Bureau de l’ADECNA : le rapport technique et le rapport financier.

En ce qui est du premier, il a été mentionné la tenue régulière des réunions (au total 13 dont extraordinaires) ; l’élaboration d’un plan de communication de l’Association qui a permis de mieux véhiculer l’information et d’atteindre le maximum de membres ; la mobilisation des ressources qui a permis à l’Association de mener ses activités sur fonds propre ; l’élaboration d’un programme prioritaire sur la base d’un diagnostic effectué sur le terrain comprenant le projet d’appui aux écoles, l’aide aux victimes des inondations ; les réunions avec les responsables de l’administration ; la participation à certaines rencontres majeures comme les états généraux de la décentralisation, les Assises nationales sur le Nord ; les échanges avec des organisations telles le Collectif des ressortissants du Nord (COREN).

Au nombre des activités n’ayant pu avoir lieu, le Bureau a cité celles relatives au volet sportif ; le Festival de Ouagadou  qui devra se tenir en décembre prochain selon la nouvelle programmation annoncée. ,

Le bilan financier présente une balance de 6 millions en recettes et approximativement le même montant pour les dépenses dont les poches ont été présentées aux participants à l’Assemblée générale. Il s’agit de l’activité phare du bilan qui est Projet d’école, l’aide aux femmes, l’aide aux victimes des inondations, les visites de terrain…

De façon générale, le bilan a été jugé satisfaisant.

En termes perspectives, le Bureau envisage la poursuite des activités en cours, notamment le projet-école qui a besoin.

À cet effet, il a réitéré son appel à la contribution aux membres de l’Association pour la réalisation des objectifs fixés.

Les nombreux participants ont félicité le Bureau pour le travail abattu en une année et pour la clarté et la transparence avec lesquelles le bilan a été présenté.

L’occasion était aussi bonne pour faire un partage d’expérience réussie de localités qui ont mobilisé les fonds pour la construction de leur propre école. Une manière de convaincre les participants qu’il faut d’abord compter sur soi-même avant de compter sur l’aide des autres.

De nombreuses recommandations ont été formulées, notamment mieux faire connaître le cercle qui regorge d’énormes potentialités dont la valorisation contribuerait à réduire considérablement la pauvreté des populations.

 

Par Bertin DAKOUO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *