Search
mercredi 22 novembre 2017
  • :
  • :

Le ministre Nango sur la distribution des engrais: « personne n’a été écarté »

Le ministre de l’Agriculture, le Dr Nango DEMBELE, lors de sa tournée dans les zones CMDT, a donné des éclairages par rapport à la grogne de certains commerçants qui dénoncent leur exclusion de la chaine de distribution de l’engrais. Il a expliqué qu’aucun distributeur n’a été exclu et que ceux-ci traitent avec les 12 opérateurs économiques retenus. Cela, dans le souci d’assurer la qualité des engrais qui tient à cœur le Président de la République. Grâce à sa volonté, ces produits sont subventionnés aujourd’hui à hauteur de près de 45 milliards de FCFA par an.

Le ministre Nango DEMBELE a rappelé que cette décision de limiter les importateurs d’engrais date de la campagne passée. Il a indiqué que la décision vise à améliorer la qualité des intrants, ce qui nécessite la réduction de la chaine de distribution. Selon lui, les commerçants qui se disent exclus prennent l’engrais avec les 12 gros opérateurs économiques qui ont été retenus.
« Ils prennent avec les gros importateurs et distribuent l’engrais dans les villages. Ils ne sont pas exclus, il a été tout simplement décidé que les cautions techniques seront distribuées aux 12 opérateurs pour les rendre responsables de la qualité des intrants », a expliqué le Dr DEMBELE.
Dans ce contexte, en cas de problème dans une zone déterminée, il est facile de situer les responsabilités. Le ou les distributeurs concerné (s) répondront devant qui de droit. Il s’agit d’une mesure, poursuit-il, pour assurer la traçabilité des engrais.
Le ministre a souligné que le Chef de l’État, Ibrahim Boubacar KEITA, est très intransigeant sur la qualité de l’engrais.
« Ce n’est pas normal qu’une telle somme soit mobilisée pour livrer des produits de mauvaise qualité aux paysans. Cela sera de nature à affecter leurs rendements et jouer sur les objectifs de production », a affirmé le ministre de l’Agriculture.
Avant d’insister ‘’qu’aucun commerçant n’a été exclu’’. Aussi, le ministre a souligné que l’engrais doit être transporté et stocké dans les bonnes conditions. Selon le ministre, l’engrais n’est pas comme n’importe quel produit, surtout pendant l’hivernage. Le simple mauvais stockage et les conditions de transport peuvent altérer très rapidement la qualité de l’engrais, rétorque-t-il.
« L’engrais, c’est comme le médicament qu’on achète à la pharmacie et il faut que les Maliens comprennent que tout le monde ne peut pas commercialiser tout ; il faut un minimum de connaissance », a-t-il lancé à ceux qui s’estiment aujourd’hui exclus.
Il a fait comprendre que seulement les modalités d’intervention ont changé, sinon, personne n’a été exclu de la chaine de distribution de l’engrais. Pour le Dr Nango DEMBELE le département aussi bien que les paysans ont besoin de ces commerçants qui se croient aujourd’hui exclus. Il a mis en garde tous les opérateurs qui s’hasarderont à livrer des produits de mauvaise qualité. Ils auront à faire avec la justice du pays, a martelé le ministre.
Le patron du département de l’Agriculture a saisi l’occasion pour informer qu’à la suite d’un premier test de qualité, les pourcentages incriminés étaient très faibles. Cela est une victoire de l’encadrement, a-t-il expliqué. Car il a pu vite identifier les produits défaillants avant de pourvoir à leur remplacement par l’opérateur, dont l’identification n’a pas non plus posé de problème.
Il a également rassuré que son département est à la recherche de solutions avec le ministère des Finances pour que les petits commerçants soient payés par les gros importateurs.
L’ensemble de ces propos sur la qualité des engrais a été corroboré par les paysans dans les champs au cours de la visite.
Lors de la tournée de la délégation ministérielle dans les filiales Sud, Nord-Est et Centre de la CMDT, les paysans ont affirmé avoir reçu les intrants agricoles en quantité, en qualité et à temps. Partout où la délégation a passé, aucune reproche n’a été faite par les paysans concernant les intrants agricoles.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *