Search
mardi 19 septembre 2017
  • :
  • :

Le président Ibk à Gao: les raisons d’une visite de terrain

Contrairement à 2014, où le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, a célébré son 69è anniversaire à Addis Abeba, en Éthiopie, cette année 2015, le sort en a décidé autrement. En effet, au lieu d’être au 24è Sommet de l’Union africaine dans la capitale éthiopienne, où il allait souffler sur ses 70 bougies, il s’est rendu à Ga
c’’est en raison des évènements survenus à Gao, le mardi dernier, au cours desquels des soldats de la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ont tiré sur des manifestants ayant fait 3 morts et de nombreux blessés, que le Président IBK a préféré annuler tous ses rendez-vous et bousculer son agenda international pour se rendre à Gao. Selon des sources proches de la Présidence de la République, le Président IBK dont l’avion a décollé de Bamako hier jeudi, vers 9h30mn, rencontrera sur place, les autorités
locales et les responsables de la MINUSMA. Les mêmes sources indiquent qu’au regard de la grave insécurité qui prévaut dans le Nord du Mali, dans la capitale des Askia, la sécurité du Chef de l’État sera assurée par
les forces de défense et de sécurité du Mali, en coordination avec les casques bleus de la MINUSMA.
Le Président IBK annule ainsi sa participation au 24è Sommet de l’Union africaine (UA), en
Éthiopie pour s’occuper du dossier sulfureux du moment dans son pays.
Ce voyage à Gao constitue une première pour IBK, en sa qualité de Président de la République. il ne s’est jamais rendu dans cette ville pour rencontrer ou soutenir les populations depuis son élection en Août 2013 à la magistrature suprême du pays. Pour autant, l’on se souvient, en juillet 2014, après le crash de l’avion AH 5017 d’Air Algérie, IBK avait bien foulé le sol de Gao, mais s’était contenté de rester à l’aéroport, où il est monté à bord d’un hélicoptère pour survoler la zone du crash, non loin de Gossi, pour aussitôt retourner à Bamako. Pour rappel, le Président IBK, est né le 29 janvier 1945 à Koutiala, dans la région de Sikasso. Il est depuis, le 4 septembre 2013, Président de la République. Auparavant, il a occupé les fonctions de Premier ministre de
1994 à 2000 et de président de l’Assemblée nationale de 2002 à 2007. Le 26 juillet 2011, IBK est désigné candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM) à l’élection présidentielle de 2012 (qui sera finalement reportée à juillet 2013). L’élection a finalement lieu en 2013, après le coup d’État et la guerre contre les djihadistes. Il
arrive en tête du premier tour et affronte Soumaïla CISSE, candidat du parti Union pour la république et la démocratie (URD), le 11 août 2013. Pour le deuxième tour, dès le lendemain, et avant la proclamation officielle des résultats officiels, son rival Soumaïla CISSE s’est spontanément rendu dans la soirée à son domicile, avec femme et enfants, pour le féliciter et reconnaître sa victoire. Les résultats officiels sont proclamés le 15 août 2013: IBK est élu avec 77,6% des voix contre 22,4% pour Soumaila CISSE.
Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *