Search
jeudi 13 août 2020
  • :
  • :

Le régime sous pression

Le fait du jour, parce que le secret de polichinelle était déjà dans le tiroir, c’est la décision du régime désormais actée par un appel à candidatures de recruter 15.300 saisonniers pour boucler l’année scolaire. Il ne s’agit pas de remplacer les enseignants grévistes, car aucune décision officielle n’a été prise pour les radier pour fait de grève, ni même donner suite à leur exigence d’application stricte de l’article 39.

Radicalisation gouvernementale ou simple pression sur les grévistes ? Au-delà de la provocation et l’injure que peuvent ressentir les enseignants, la décision du Gouvernement d’aller à cette extrémité dénote d’une pression réelle sur le régime, en tout cas sur le front social. En effet, la recette Boubou qui fait jaser ou provoque l’ire, est un saucissonnage qui n’est pas sans rappeler les expérimentations malheureuses que l’école avait déjà connue (NEF, MEN, curriculum, etc.)

Le replâtrage sur le vif à travers un recrutement massif de 15.300 saisonniers pour faire office d’enseignants qui déplace le problème sans le résoudre qui devrait interpeller les parents d’élèves, pose une sérieuse hypothèque sur la sincérité du régime quant au manque de ressources pour prendre en charge la doléance des enseignants. Il pourrait aussi mettre sérieusement en doute la volonté de ce Gouvernement de traduire l’ambition du Président IBK de placer son second mandat sous le signe de la jeunesse. Une jeunesse qui aura compris qu’en vérité, ce n’est pas par manque de moyens qu’elle n’est pas recrutée. Et qu’elle ne le sera que pour satisfaire les égos circonstanciels de ceux qui dirigent.

Cette parade qui ressemble à tous égards à une déficience envers le corps enseignant sera-t-elle le viatique pour résoudre la question scolaire et le problème de l’emploi des jeunes ? Du moment où Saint Jean ne pourra pas remplacer Saint Pierre au bout de six mois, on aura grevé pour rien le budget d’État de quelques milliards qui auraient pu servir utilement ailleurs en laissant entière une nouvelle équation : que deviendra cette nouvelle armée de 15.300 jeunes jetés comme des kleenex après les 6 mois ?

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *