Législative partielle de Tominian: les 9 sages valident 10 candidatures

4

La Cour constitutionnelle du Mali, à son audience de 31 octobre 2016, présidée par Mme Manassa DANIOKO, qui avait à ses côtés ses 8 conseillers, a validé les 10 listes de partis politiques dont 2 femmes, pour l’élection législative partielle de Tominian, prévue le 4 décembre prochain, en remplacement de l’honorable Schadrac KEÏTA, député du MIRIA, décédé le 18 août 2016.

La course à la succession du défunt député du MIRIA, l’honorable Schadrac KEÏTA, est désormais ouverte à Tominian. En effet, la Cour constitutionnelle en a proclamé, hier lundi, la liste de 10 candidats, dont deux femmes, pour l’élection législative partielle de Tominian dont le premier tour est prévu pour le 4 décembre prochain et le second tour, s’il y en a lieu, le 26 décembre.
Conformément, à la loi électorale, la Cour constitutionnelle avait constaté la vacance d’un siège de député le 5 septembre 2016.
Ainsi, sur la base de cet Arrêt de la Cour, le ministère de l’Administration territoriale, en charge de l’organisation dudit scrutin avait convoqué le collège électoral le 5 octobre 2016 ; suivi de la proclamation par la Cour constitutionnelle des candidatures validées de l’élection législative partielle de Tominian, le 26 du même mois.
Constatant que les différentes listes déposées n’ont fait l’objet d’aucune contestation, la Cour a procédé, hier lundi, à la proclamation définitive des candidatures validées dans la circonscription électorale de Tominian.
Au terme de l’arrêt de la Cour, sont déclarés candidats pour l’élection d’un député à l’Assemblée nationale dans la circonscription électorale de Tominian du 4 décembre prochain : Ange Marie DAKOUO, Cultivatrice, candidate de l’URD (Union pour la république et la démocratie) ; Mariam DIASSANA, commerçante, candidate de l’UDD (Union pour la démocratie et le développement); Roger MOUNKORO, Médecin, candidat ADP-Maliba (Alliance démocratique pour la paix) ; Jean de Dieu DEMBELE, Anthropologue, candidat de UM-RDA Faso Jigi (Union malienne du Rassemblement démocratique africain) ; Honoré Ephien Alain KONE, Economiste, candidat du MIRIA (Mouvement pour l’indépendance, la renaissance et l’intégration africaine) ; Nataniel DEMBELE, Géomètre expert, candidat de ADEMA-PASJ (Alliance pour la démocratie-Parti africain pour le solidarité et la justice) ; Sékou THERA, Technicien sanitaire, candidat du PIDS (Parti de l’indépendance, de la démocratie et la solidarité) ; Pakoné Patrice DEMBELE, Opérateur économique, candidat du PARENA (Parti pour la renaissance nationale) ; Berdougou Moussa KONE, Militaire à la retraite, candidat de l’APM-Maliko (Alliance pour le Mali) ; Philippe TIENOU, Enseignant à la retraite, candidat du RpDM (Rassemblement pour la développement du Mali).
Il faut rappeler que depuis le début de cette 5è législature en 2013, feu Schadrac KEÏTA est le 5è député décédé dans l’exercice de sa fonction.
Son décès fait suite à celui de Bakary FOMBA, député YELEMA (Changement) élu à Barouéli, décédé le 27 mars 2016. Il été remplacé par Boureima DICKO de l’ADEMA.
En effet, le 1er qui a été arraché à l’affection du peuple est le député de Yorosso, Dramane Joseph GOITA. Son parti Adema a réussi à garder son poste laissé vacant. Ensuite, il y a eu le décès d’Oumou Simbo KEITA du RPM en Commune V du District de Bamako. A la suite d’une élection partielle, afin de pourvoir à son poste laissé vacant, l’ancienne ministre de l’Education nationale, Togola Jacqueline Marie NANA du RPM est élue député.
L’honorable Souleymane Ag ALMAHMOUD, élu RPM à Ansongo, a été élu en 2015 en remplacement de l’honorable Halidou BONZEYE, du parti ASMA-CFP, décédé le 31 Août 2015.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *