Search
dimanche 9 août 2020
  • :
  • :

Législatives: l’UDD fait sa revue de troupes à Kati

« Nous avons beaucoup travaillé dans ces dernières années.Nous pouvons siéger à l’Assemblée nationale avec la détermination de nos militants du cercle de Kati.Parce qu’à Kati, l’UDD a une section qui fonctionne très bien. Nous faisons en sorte que nos chances puissent être optimisées au cours de ces élections prochaines. Nousnous battons pour arpenter les villages afin de promouvoir les candidats », s’est adressé Tièman Hubert Coulibaly, le président de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD), à ses nombreux militants et sympathisants venus l’écouter, ce 25 janvier 2020,lors de la rentrée politique de la section UDD de Kati délocaliséedans la commune rurale de Bossofala, arrondissement de Néguéla, cercle de Kati.

acérémonie a eu lieu en présence d’une forte délégationdu Bureau national, conduite par Tièman Huberty Coulibaly, président du Parti. On y notait également la présence d’AdamaMoriké Traoré, représentant des chefs de villages ; de Nouhoum KELEPILI, président de la section de KATI ; de Mamadou SAMAKE, 2e adjoint au maire de Bossofala ; de Mariam Traoré, Présidente des femmes,SékouTraoré,président de la Sous-section de Bossofala ainsi que des représentants de l’URD et de l’ADEMA-PASJ.

L’objectif était de redynamiser la base du parti pour les futures élections.

Au cours de cette séance publique de l’UDD, la Présidente des femmes, Mariam TRAORE, et le représentant du CNJ ont profité de l’occasion pour soumettre leurs doléances au Président de l’UDD. Ils ont cité un certain nombre de préoccupationsau niveau de la Bossofala à l’endroit des femmes et des jeunes. Parmi ces préoccupations, les orateurs ont cité, le manque d’un second cycle à Néguébabougou, de l’ambulance pour transporter les malades ; la lutte contre le chômage des jeunes…

De son côté, Nouhoum KELEPILI, président de la section de Kati a informé de la bonne santé du parti UDD dans le cercle, pour la simple raison qu’il bien implanté dans 21 des 37 Communes du cercle de Kati. Pour être plus proche des populations, il a rappelé que sa formation politique avait fait des gestes à Bossofala pour la construction d’une mosquée. Aussi, UDD a-t-il organisé une coupe de football dans la commune de Kalaban-Coro.

Pour terminer, Nouhoum KELEPILI a signalé que l’UDD est déjà courtisé par plusieurs partis politiques pour les futures élections dans le cercle de Kati.

« Que chacun se donne au travail pour agrandir le parti à son niveau », a-t-il conseillé.

Pour sa part, Tièman Hubert Coulibaly, président du parti UDD a fait savoircette rentrée politique, qui sertégalement de coup d’envoi des activités du parti pour l’année 2020, va permettre sonner la mobilisation des militants.Le président Tièman Hubert Coulibaly a fait savoir que son parti a de grandes ambitions. Au regard de la mobilisation du jour, le président a fait savoir que rien n’empêche l’UDD de siéger à l’Assemblée nationale, à travers le cercle de Kati pour les prochaines législatives.

« Nous faisons en sorte que ses chances puissent être optimisées au cours de ces élections. Nous allons nous battre pour arpenter les villages afin de faire la promotion des candidats que la section désignera très certainement dans les jours à venir », a-t-il poursuivi avant exprimer sa confiance, une fois de plus à ses militants. Tièman Hubert Coulibaly a rassuré que l’UDD présenterait des candidats à Koulikoro (Nara, Koulikoro, Dioila, Kangaba…).

L’organisation de ces assises à Bassofala, dira le président COULIBALY, est une initiative personnelle des responsables du parti de la localité. Aussi, cela témoigne-t-il de leur volonté de ratisser large pour leur parti. « C’est un exemple d’initiative et d’engagement », a ditTièman Hubert Coulibaly.

En réponseaux préoccupations évoquées par les populations de Bossofala, Tièman Hubert Coulibaly a promis de s’investir pour faire ce qu’il peut. Car il est inacceptable que l’on soit à ce niveau encore dans ce village en ce 21e siècle.

« On ne peut pas aujourd’hui accepter nos sœurs soient transportées dans des charrettes pour aller accoucher sur des routes qui sont complètement amochées », a-t-il dénoncé.

Déjà, des candidatures féminines ont été signalées au compte du parti, notamment celle de Mme BocoumSalimata Ouattara.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *