Search
mercredi 22 novembre 2017
  • :
  • :

Législatives partielles à Yorosso : le parti Adema conserve son siège

Les résultats provisoires des élections législatives partielles de Yorosso du ministère de l’Intérieur et de la sécurité ont été proclamés, hier-lundi, par le ministre Mamadou Hachim KOUMARE, qui placent le candidat du parti Adema, Issa ZERBO avec 12 066 voix en tête du scrutin du dimanche dernier, contre 11 237 voix pour Paul CISSE, le candidat de l’URD.

La salle de réunion du ministère de l’Intérieur a servi de cadre pour la cérémonie de proclamation de ces résultats provisoires des élections législatives partielles de Yorosso.

Le ministre de l’Equipement, des transports et du désenclavement, Mamadou Hachim KOUMARE, qui assure l’intérim de son collègue de l’Intérieur, a présidé la cérémonie en présence des responsables en charge de l’organisation des élections dans notre pays, des représentants des deux partis en lice (Adema et URD).

En effet, pour occuper le siège vacant à la suite du décès de l’honorable Dramane GOITA, constaté par la Cour constitutionnelle, il a été organisé des élections législatives partielles dans la circonscription électorale de Yorosso.

Le 2e tour de ce scrutin a eu lieu, le dimanche dernier, entre les deux candidats ayant obtenu les plus grands nombres de voix lors du 1er tour à savoir: Issa ZERBO du parti Adema et Paul CISSE de l’URD.

Pour le scrutin, selon le PV des commissions de centralisation des résultats, le nombre d’électeurs inscrits sur la liste électorale était de 87 459 pour 223  bureaux de vote. Il y a eu 24 071 votants contre 768 bulletins nuls. Donc le suffrage valablement exprimé est de 23 303 voix soit un taux de participation de 27,52%.

Il ressort du même PV, le nombre de voix obtenu par candidat se répartit comme suit: le candidat du parti Adema-PASJ, Issa ZERBO, a obtenu 12 066 voix contre 11 237 voix pour le candidat de l’URD, Paul CISSE.

Si ces chiffres sont confirmés par la Cour constitutionnelle, le candidat Issa ZERBO sera élu député à l’Assemblée nationale pour occuper le siège vacant.

Le ministre KOUMARE s’est réjoui du climat dans lequel s’est déroulé ce scrutin marqué par l’esprit de fraternité entre les partis politiques. Ce qui fait dire au ministre KOUMARE que le processus s’est déroulé dans la plus grande sérénité.

Aussi, il a fait savoir, pour garantir la transparence du scrutin, les deux candidats étaient représentés dans les commissions locale et nationale de centralisation des résultats.

Pour clore, il a indiqué que ces résultats seront analysés par la Cour constitutionnelle, seule habilitée à proclamer le résultat définitif.

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *