Les Coulisses de la rentrée politique dans le Kénédougou

1ere édition de la coupe IBK à Sikasso
En marge de la rentrée politique de la section RPM de Bougouni, le secrétaire général du bureau politique national du parti, Bocari TRETA, a donné le coup d’envoi de la 1ere édition de la coupe IBK pour la région de Sikasso, le samedi 20 août au stade municipal de Bougouni. Cette initiative est portée par les ministres Nango DEMBELE et Ousmane KONE. Ce dernier a expliqué que l’objectif de ce tournoi de football vise à créer un espace de rencontre, de convivialité entre les jeunes de la région de Sikasso. Aussi, s’agit-il de montrer tout l’attachement du Président IBK aux valeurs olympiques du football, véritable tremplin pour la paix, la cohésion sociale, entre autres.
Pour le responsable de la ligue régionale de football de Sikasso, qui pilote le présent tournoi, ce dernier met en compétition tous les clubs de la région de Sikasso. Ensuite, il s’est réjoui de la confiance placée en leur ligue pour diriger ce tournoi, avant de déclarer qu’il ne sera pas galvaudé.
Si tout se déroule comme convenu, la finale de ce tournoi est prévue pour le 19 septembre prochain à Sikasso, date commémorative de l’investiture populaire du Président IBK. A noter que le match inaugural de ce tournoi a été marqué par la victoire d’US Bougouni sur le Centre Baoulé par le score de (3-0).

Route d’accès à Kolondièba : le parcours du combattant
Se rendre à Kolondièba, en ce moment de saison de pluie, relève du parcours de combattant. En tout cas, le parcours du tronçon est vivement déconseillé pour les véhicules de ville qui risquent d’y rester. En effet, sur une distance de près de 60 km, il faut faire 3 heures voire plus de 4 heures, selon les types de véhicules à cause de l’état de dégradation très avancé du tronçon. Il s’agit pour tous les conducteurs de faire le difficile choix entre les ravins et la route complétement dégradée.
Le chef de village de Kolondièba, qui a reçu en visite de courtoisie la délégation du BPN-RPM, s’est entretenu sur le sujet avec celle-ci. A ses hôtes, il leur a expliqué les souffrances qu’endurent les populations à cause de l’état de la route de Kolondièba.
Pire, a-t-il soutenu, lorsqu’il pleut, il est impossible de se rendre à Kolondièba peu importe le moyen de déplacement dont vous disposez.
« Nous sommes coupés du reste du pays quand il pleut à Kolondièba. Il n’y a plus d’accès et tout le monde est obligé de rester sur place le temps que le niveau de l’eau baisse. Nous sommes contents que vous soyez là en cette période pour être témoins de ce que nous vivons. Ainsi, nous demandons de transmettre au Président IBK que nous sommes impatients de voir le démarrage du projet de construction de la route de Kolondièba comme promis», a indiqué le chef de village de Kolondièba.

Moussa KONE dit «sergent » : la vedette à Kolondièba
Moussa KONE était le coordinateur du parti Sadi à Kolondièba qui a décidé de plier bagages pour le RPM. Sergent, dont il est question, est le président des personnes handicapées du cercle de Kolondièba. Il est connu dans le cercle comme un roublard politique. Son départ du parti Sadi est considéré comme une grande perte pour l’honorable Oumar MARIKO.
Pendant plusieurs minutes, le temps de son intervention, pour expliquer sa décision, il a tenu tout le public à l’haleine. Celui que tout Kolondièba appelle affectueusement «Sergent» a affirmé quitter le parti Sadi pour se conformer aux idéaux et principes du RPM.
Aussi, a-t-il invité ses camarades à se mobiliser pour mériter leur place au sein du RPM.
«Je ne suis rien sans vous. Si je suis populaire aujourd’hui à Kolondièba c’est grâce à vous. Pour ce faire, je vous demande de serrer les rangs et de me soutenir jusqu’au bout», a souligné M. KONE avant de promettre de mettre sa popularité au service du RPM.

Par SB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *