Search
mardi 22 septembre 2020
  • :
  • :

Libye : 152 Maliens retournent au bercail

152 Maliens vivant en Libye sont rentrés au pays à 4 heures du matin à bord d’un avion affrété par l’Organisation internationale pour la migration (OIM). Le même matin, le ministre des Maliens de l’extérieur, Amadou KOITA, leur a rendu visite à la Maison des Maliens de l’extérieur où ils sont en transit avant de regagner leur famille respective.

Encore un contingent de Maliens en Libye a été contraint de rentrer au pays après de nombreuses années d’émigration dans ce pays confronté à des problèmes de sécurité, notamment. Pour ce énième lot, ils sont 152 personnes à solliciter l’aide auprès de l’OIM qui a rassuré leur retour au Mali. La plupart de ces individus sont des jeunes, à l’image de Djibril SISSOKO.

Très déçu de son séjour en Libye où il a vécu des pires moments de sa vie, Djibril SISSOKO regrette avoir tenté cette aventure.

« J’ai fait 5 ans en Libye à la recherche d’un mieux-être pour moi ainsi que ma famille. Après tout ce temps, je retourne au pays la main presque vide. Je n’ai absolument rien », explique le jeune SISSOKO, les yeux remplis de larme.

Ce retour au Mali est un nouveau départ pour lui, parce qu’il va reprendre tout à zéro.

« Je n’ai pas concrètement ce que je vais faire. Mais je vais essayer de travailler à mon compte », souligne Djibril SISSOKO. Après 5 ans d’immigration en Libye, il ne retient que ses galères pour la survie dans un pays où c’est la loi du plus fort qui règne.

« Jamais, je ne vais plus tenter une autre aventure comme ça », regrette-t-il.

De son côté, le ministre KOITA atteste que ces personnes étaient dans les conditions extrêmement difficiles.

« Ils étaient dans la détresse. Conformément aux orientations du président IBK et sur instruction du Premier ministre, le ministre des Maliens de l’extérieur, en collaboration avec OIM, l’Union européenne, a créé les conditions de rapatriement de ces 152 Maliens », a expliqué le ministre KOITA. Sa mission à la tête de ce département, a-t-il rappelé, est de venir « en aide à un Malien, chaque fois qu’il se trouve en difficulté partout dans le monde ».

Aussi, après le retour, a soutenu KOITA, il est prévu des volets d’insertion socioprofessionnels pour ces individus.

« Ils seront accompagnés par le gouvernement, par l’OIM, l’UE en vue de la création des conditions afin que les jeunes n’aient aucune raison demain de reprendre le chemin de la mort », a indiqué le ministre des Maliens de l’extérieur.

Par ailleurs, il a informé que l’attentat qui a eu lieu à Tripoli faisant des morts et des blessés a touché un Malien. Ce dernier, a-t-il rassuré, est en vie.

Également, pour l’OIM, les appuis vont continuer en faveur de ces migrants qui viennent de faire le choix de rentrer chez eux.

« Quand ils iront chez eux, ils auront la possibilité de bénéficier de l’aide par l’OIM grâce à un financement de l’Union européenne pour ouvrir un petit commerce. Ces personnes entament une nouvelle vie, alors il faut qu’ils soient aidés et appuyés », a indiqué l’un des responsables de l’OIM.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *