Search
mardi 11 décembre 2018
  • :
  • :

L’opposition aux abois !

Du 22 au 26 mars courant, le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA, accompagné par une dizaine de ministres, a effectué une visite au Nord et au Centre de notre pays. Cette visite, saluée par les populations des localités visitées et considérée comme un signal fort pour le retour de la paix dans notre pays, est autrement perçue par des responsables de l’opposition. Certains de ses responsables dont le Belier en chef, Tiébilé DRAME et le chef de file, Soumaïla CISSE y voit un coup de communication, comme si le pays devait s’arrêter en attendant les élections prochaines.

Dans sa volonté de se rapprocher des Maliens pour mieux connaitre leurs préoccupations, le chef du gouvernement, conformément à la feuille de route du président de la république, a bouclé une visite dans plusieurs localités du pays, dont Kidal où un Premier ministre n’avait pas séjourné, depuis mai 2014. Il n’en fallait pas pour susciter la colère et l’indignation de l’opposition qui voit partout et en tout un complot.
Des responsables de l’opposition trouvent que le séjour du PM au Nord et au Centre du pays n’est ni plus ni moins qu’« un coup de communication avec pour centre d’intérêt l’élection présidentielle plutôt qu’un plan réel de sortie de crise ».
Cette visite est la manifestation de la volonté des autorités d’être aux côtés des populations pour échanger avec elles et recueillir leurs préoccupations. L’occasion fut propice à la restauration de l’espoir chez ces populations, surtout celles de Kidal, où un Premier ministre n’avait foulé le sol depuis 2014. Durant les 5 jours de sa tournée, le Premier ministre a largement parlé de paix, de réconciliation, de sécurité, de développement et du vivre ensemble entre tous les Maliens. Des réponses ont été apportées aux préoccupations des populations locales et des promesses ont faites quant à la mise en œuvre très prochaine d’une série de mesures pour améliorer leurs conditions de vie.
Cette visite, bien qu’appréciée par les populations des localités visitées, est interprétée différemment par l’opposition politique. Certains responsables de l’opposition qui l’ont qualifié ‘’d’inutile’’ et qui n’a autres objectifs que la ‘’récupération politique’’ au bénéfice du président de la République.
Le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla CISSE, s’est montré pessimiste quant à la volonté affichée du gouvernement de ramener la stabilité, la paix et la réconciliation. Pour lui, ce que le régime n’a pas pu faire en quarte ans et demie, ce n’est pas en quelques mois de la fin du mandat qu’il pourra le faire par coup de baguette magique.
De son côté, le président du PARENA, Tiébilé DRAME, pense que la visite du Premier ministre au Nord et au Centre du pays n’était qu’une campagne électorale déguisée.
Nous pensons que l’opposition est dans son rôle de critique. Mais cette fois-ci, il ne semble pas s’agir d’une critique constructive. Puisque l’opposition, qui ne demande que la paix, aussi bien que l’ensemble des Maliens, n’a aucune alternative à proposer, sauf que de vilipender les dirigeants. Si l’on admet avec l’opposition, que le régime n’est pas très à hauteur des défis, il y a lieu de reconnaitre volontiers qu’elle aussi ne présente aucune alternative digne de la confiance de nos populations.
Aujourd’hui, l’heure n’est pas de critiquer pour critiquer, mais plutôt de faire des propositions allant dans le sens d’une sortie définitive de la crise. Que l’on soit du pouvoir ou de la majorité, la préoccupation que partage l’ensemble des Maliens, reste le retour de la paix dans notre pays. Et tous les observateurs admettent que cette visite du Premier ministre est un pas important essentiel pour non seulement la paix et la réconciliation, mais aussi pour la tenue des élections tant réclamer actuellement par les acteurs politiques.
À défaut de proposer une autre alternative à cette visite qui constitue un pas important pour le retour de la paix dans le Nord et le Centre du Mali, l’opposition devrait purement et simplement se taire.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *