Search
vendredi 13 décembre 2019
  • :
  • :

Lutte contre la corruption: plusieurs manifestations prévues pour la semaine prochaine

Des organisations de la société civile se préparent à organiser plusieurs regroupements à Bamako et à l’intérieur du pays contre la corruption. Lesdits regroupements devraient débuter à partir de la semaine prochaine. L’initiative s’inscrit dans la continuité du combat du Président du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sinsy COULIBALY contre des agents corrompus de l’Etat.

Enfin, la société civile malienne entend sortir de son silence après la déclaration de guerre du président Mamadou Sinsy COULIBALY contre des fonctionnaires véreux, il y a quelques semaines. Elle envisage d’organiser une série de manifestations à partir de la semaine prochaine pour se faire entendre et de demander à l’Etat que les agents soupçonnés d’être impliqués dans la corruption soient mis à la disposition de la justice afin que lumière soit faite sur leur cas.

« C’est un collectif d’associations qui est derrière ce vaste mouvement de lutte contre la corruption à la suite de la sortie du président du CNPM contre des agents corrompus de la république », a nous expliqué le Pr Clément DEMBELE au téléphone. Chercheur malien, il affirme être parmi les organisateurs de ce mouvement.

Pour donner corps à ce projet, une rencontre préparatoire se tiendra ce jeudi, selon une source, sans plus de précision sur le lieu et l’heure de cette réunion. Mais, cette réunion, à laquelle prendront part des responsables de la société civile, aura pour mission de déterminer le jour du meeting d’information sur le mouvement. « Ce qui est sûr le meeting se tiendra la semaine prochaine à la Maison de la presse », a affirmé Clément DEMBELE.

Ce meeting sera suivi, a annoncé M. DEMBELE, de plusieurs manifestations au Mali pour dire non à la corruption et exiger des autorités des actions judicaires contre les cols blancs de la république. «Nous allons appeler cette manifestation, la marche de la dignité. Outre Bamako, elle se tiendra à l’extérieur du pays. Déjà les Maliens de la diaspora d’une vingtaine de pays ont prévu de manifester contre la corruption dans le pays », a précisé Clément DEMBELE. A cette occasion, une lettre commune sera rédigée pour être remise à IBK, a-t-il indiqué avant de préciser que celle-ci contiendra les propositions concrètes du Collectif contre l’insécurité et la corruption. « On ne peut pas laisser que la corruption et l’imputé gagnent dans ce pays. On ne va pas demander à IBK le nombre d’emplois qu’il envisage pour la jeunesse, mais un temps concret de lutte contre la corruption», a fait savoir le Pr Clément DEMBELE.

Selon lui, les ciblent les personnes dont les noms figuraient dans le rapport du Bureau de Vérificateur général et de l’Office national contre l’enrichissement illicite au Mali. « Soit IBK prend ses responsabilités de se débarrasser de ces voleurs ou nous allons mettre en place notre propre tribunal populaire pour juger les malfrats de la République », a-t-il déclaré.

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *