Search
mardi 19 septembre 2017
  • :
  • :

Lutte contre ébola: des journalistes pour constituer de remparts contre l’épidémie

L’Alliance des journalistes contre Ebola a lancé ses activités par l’organisation d’une journée d’orientation et de sensibilisation destinée à l’attention de leurs confrères sur la maladie à virus Ebola. La journée a eu lieu à la Maison de la presse de Bamako, le samedi dernier.

Des journalistes se mobilisent pour la lutte contre la maladie à virus Ebola par la création d’une alliance. La structure qui regroupe des journalistes de la presse écrite et parlée, a organisé cette journée d’orientation pour lancer officiellement ses activités avec l’appui financier de l’ONG Save the Children.

Le représentant du ministre de la Santé, Oumar Ag Mohamedoun, et le directeur pays de Save the Children international pour le Mali et la Guinée, Raphael SINDAYE, ont coprésidé la cérémonie d’ouverture des travaux de la journée.

Au programme, le Pr Daouda K. MINTA et le Dr Abdoulaye Nènè COULIBALY ont, à tour de rôle, exposé, entre autres, sur le virus Ebola, son histoire, les moyens de prévention et de protection, l’évolution de la maladie au Mali et dans le monde. Des représentants de dizaines d’organes de presse écrite et parlée du district de Bamako y ont assisté.

La présidente de l’alliance, Ramata TEMBELY, qui a souhaité la bienvenue à ses invités, a donné les raisons qui ont conduit à la création de l’association qu’elle dirige. Elle a expliqué que l’alliance des journalistes contre Ebola a été créée en réponse à la propagation de l’épidémie ayant fait déjà de nombreuses victimes. Aussi, a-t-elle précisé, l’association, qui entend jouer sa partition dans le domaine de la communication et de l’information, viendra en renfort aux dispositifs mis en place par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola.

À ce stade de la lutte, elle a apprécié les nombreux partenariats qui ont été noués grâce auxquels notre pays s’investit actuellement pour contenir la propagation de cette épidémie. Elle a souhaité que tous ses efforts soient couronnés de succès, pour le plus grand bonheur de la population.

L’engagement des journalistes contre cette maladie leur impose, selon la présidente, de se comporter en communicateurs et professionnels des médias éclairés et impliqués. Toute chose qui exigera d’eux de la formation, a-t-elle ajouté.

«Le changement de comportement obligatoire et la diffusion et la promotion des bonnes pratiques en matière d’hygiène ne seront compris de nos compatriotes que si nous sommes capables de leur expliquer simplement, mais sans schématiser, pourquoi il leur est demandé, en cette période critique et cruciale, d’être prudents et de surseoir à certains rituels sociaux ou religieux», a-t-elle expliqué.

Le directeur de Save the Children, qui a accompagné le lancement des activités de l’alliance, a salué cette l’initiative des journalistes dans la lutte contre le virus Ebola et a exprimé toute sa satisfaction de soutenir cette association.

Le Mali, selon M. Raphael SINDAYE, enregistre pour la 1ere fois des cas de cette maladie contre laquelle il faut de nouvelles compétences et méthodes de lutte en termes de communication et d’information.

À sa suite, le représentant du ministre de la Santé a lancé les activités de l’association. Il est aussi persuadé que la presse peut jouer un rôle prépondérant dans la lutte contre l’épidémie en ce qu’elle est le meilleur vecteur d’information et de mobilisation.

Après ces interventions, les conférenciers ont fait leurs exposés qui ont été suivis de séries de questions et réponses.

Par Sikou BAH

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *