Search
jeudi 20 janvier 2022
  • :
  • :

Lutte contre les Fakes News: des acteurs des médias et des réseaux sociaux outillés

Le Mémorial Modibo KEITA a servi de cadre les 8, 9 et 10 octobre 2021, aux travaux de la session de renforcement des capacités de 25 journalistes, enseignants en informatique, et de gestionnaires des réseaux sociaux sur la lutte contre les fausses informations et la participation aux efforts de cohésion sociale.

Initiée par DONIBLOG/Benbere, avec l’appui de ses partenaires, cette de formation à l’endroit des enseignants et gestionnaires des réseaux sociaux visait à outiller ces acteurs dans la lutte contre la désinformation sur les réseaux sociaux.
A travers cette rencontre, il s’agissait également de permettre aux participants de connaitre les notions de base du Fact-checking ; connaitre les notions de base sur les Fake-News ; d’être mieux outillés pour éviter les pièges des Fake-News ; et d’apprendre comment vérifier les fausses informations.
Selon les initiateurs de cette rencontre, l’intérêt des réseaux sociaux est rentré dans notre vie. Il est devenu incontournable dans notre manière de nous informer et de communiquer. Les réseaux sociaux ont une très grande influence sur notre façon de cerner les événements. Ils ont un effet direct ou indirect sur presque toutes les couches socioprofessionnelles. La masse et la rapidité de circulation des informations sont énormes et variées.
Cependant, il apparaît aussi qu’aujourd`hui les réseaux sociaux sont devenus des plateformes sur lesquelles il y a une propagation de fausses informations (infox). Ces fausses informations constituent actuellement un problème qui préoccupe le monde entier. Elles sont créées par des personnes voire des organisations malveillantes pour manipuler l’opinion, induire les citoyens dans l’erreur et détruire ou saboter l’image et les actions des structures publiques et privées.
Actuellement, les fake news affectent les actions de lutte contre la pandémie de la Covid-19 et jouent un effet négatif sur la promotion des vaccins anti-Covid-19.
Selon un sondage Ipsos pour le groupe de réflexion canadien Centre for International Gouvemanee Innovation, près de 9 personnes sur 10 personnes admettent avoir déjà cru à une fausse information.
Les fake news sont souvent à la base de certains conflits et enveniment des situations de crise dans d’autres pays. Cet état de fait est malheureusement visible au Mali. La crise que connaît notre pays s’enlise tous les jours et les fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux ne jouent pas un rôle moindre dans cette situation.
De nos jour, disent-ils, la diffusion des infox est en train de porter un coup à la cohésion sociale et contribue à diminuer la crédibilité des médias sociaux qui constituent un excellent instrument de promotion de la liberté d`expression et de la démocratie, dont le Mali a fortement besoin.
Il est à noter que les fakes news sont également distillés dans les médias traditionnels (presse écrite, radios et chaînes de télévision).
A l’ouverture des travaux, notre confrère Abdoulaye GUINDO, représentant de la communauté DONIBLOG/Benbere, a insisté sur le fait qu’actuellement, l’ampleur des fausses informations et les menaces qu’elles constituent sur la société incitent les décideurs publics et privés à initier des actions pour lutter contre ce phénomène qui est en passe de devenir un fléau.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *