Search
mardi 23 janvier 2018
  • :
  • :

Lutte contre la corruption: l’ONG AFAD joue sa partition

Le Centre Aoua KEITA a abrité hier mardi l’assemblée générale de la mise en place de la Coalition des organisations de la société civile pour la lutte contre la corruption. Ladite assemblée était organisée par l’Association de formation et d’appui au développent (AFAD), en collaboration avec l’ONG ‘’Réussir la centralisation’’, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’actions concertées de lutte contre la corruption au Mali, financé par la coopération suédoise au Mali, à travers son ONG OSIWA pour une période de 12 mois.

Etaient présents à cette assemblée, des responsables des différentes ONG et associations qui luttent contre la pauvreté et les fonctionnaires représentant des Cellules de lutte contre la pauvreté, dont Mme SANOGO Kadiatou DIALLO, Directrice de l’ONG ‘’Réussir la décentralisation’’.
L’objectif de ce Programme est de contribuer à la lutte contre la corruption au Mali, à travers une stratégie adaptée d’influence des politiques et de sensibilisation des populations pour un changement de comportements positifs.
Selon Mme SANOGO, Kadiatou DIALLO, la corruption est très couteuse pour un pays. Elle affirme que dans les pays en voie de développement la corruption se chiffre en milliards de dollars par an, en termes de fonds détournés.
Pour le cas du Mali, Mme SANOGO rappelle que la lutte contre la corruption date des premières années de l’indépendance. « De cette période à nos jours, beaucoup d’efforts ont été faits en termes de réalisation de programmes gouvernementaux, d’élaboration de textes législatifs et règlementaires, de mise en place d’institutions sans que ceux-ci n’aboutissent à des résultats à hauteur de souhait », a-t-elle mis en exergue.
Elle a par ailleurs salué le Projet qui contribuer au renforcement des capacités des acteurs en matière d’outils adéquats de lutte contre la corruption. « Ce programme permettra de mieux organiser et former les acteurs de la société civile et les médias engagés dans la lutte contre la corruption, afin de leur permettre de jouer pleinement leur rôle d’influence des politiques et d’éducateurs des communautés », a-t-elle annoncé.
Hamed Sékou DIALLO, Coordinateur de l’ONG AFAD, explique le contexte de cette assemblée qui a pour but d’élire des hommes et des femmes pour une mission qu’il juge salutaire. « Nous avons aujourd’hui le devoir d’élire les membres dirigeant la Coalition des organisations de la société civile pour la lutte contre la corruption, en se basant sur des critères de crédibilité, de représentativité, de disponibilité , de compétence et d’engagement, entre autres », a-t-il dit. Selon lui, cette Coalition est dotée de personnes capables de mener ce projet à bon port. « Nous disposons parmi nous, de femmes et d’hommes capables de réussir cette noble et exaltante mission, en surmontant les multiples obstacles sur notre chemin. Mettons donc l’homme à la place qu’il faut sans complaisance », a-t-il plaidé.
M. DIALLO a enfin exprimé le vœu d’une élection digne de ce nom à l’issue de cette assemblée : « nous prions qu’à l’issue de notre rencontre, un bureau inclusif et représentatif soit mis en place et que le travail proprement dit commence. Quant à nous, nous nous engageons à renforcer la capacité des membres de cette nouvelle structure, mais aussi des autres acteurs, notamment la presse et les artistes pour une synergie d’action ».

PAR CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *