Search
vendredi 22 septembre 2017
  • :
  • :

Lutte contre la malnutrition: les résultats du projet Promis présentés

Au terme de sa durée de 2 ans et demi, les résultats du projet PROMIS (une approche participative de lutte contre la malnutrition, expérimenté dans notre pays, à travers les districts sanitaires de Bla et San dans la région de Ségou) ont été présentés, hier jeudi à l’hôtel Radisson Blu, aux acteurs de la santé, notamment ceux intervenant en faveur de la nutrition en vue son appropriation.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre était présidée par Seydou GUINDO, chef de division en charge de la nutrition de la direction nationale de la Santé qui avait à ses côtés la directrice générale de Helen Keller International Mali (HKI-Mali), Marily KNIERIEMEN ; ainsi que le chargé de cherches de IFPRI, Lieven HUYBREGTS.
Dans son speech de bienvenue, la Directrice de HKI-Mali a rappelé que le projet PROMIS est une approche de lutte et de prévention de la malnutrition mis en œuvre au Mali, au Sénégal et au Burkina-Faso sur financement du Canada.
Aussi, a-t-elle noté, l’objectif du PROMIS vise à appuyer et à renforcer les efforts des gouvernements de ces pays en vue de réduire le taux de prévalence de la malnutrition de façon générale. En effet, dans les 3 pays visés par le projet, les études ont révélé que la malnutrition consiste une question de santé publique au regard de son taux relativement élevé.
Par ailleurs, a expliqué la DG de HKI-Mali, le projet PROMIS avait une durée de deux ans et demi ; et a été mis en œuvre par son organisation en collaboration avec la direction régionale de la Santé de Ségou et les districts sanitaires de San et de Bla.
De même bénéficiant du financement du gouvernement canadien, elle a fait savoir, la mise en œuvre de PROMIS était également accompagnée d’une étude d’impact de recherche conduite par IFPRI en vue d’évaluer les retombées du projet sur la population.
Selon Marily KNIERIEMEN, les objectifs spécifiques du présent atelier de restitution sont, entre autres: de présenter les résultats du projet PROMIS; de faire connaître les grandes réalisations du projet, après plus de 2 ans d’exécution.
« Après plus de 2 ans de mis en œuvre, cet atelier est l’occasion de partager les résultats du PROMIS aux acteurs de la santé. Au terme du mandat de ce projet, nous constatons que beaucoup d’acquis ont été enregistrés. Nous espérons que ces résultats contribueront à améliorer l’état de la nutrition au Mali », a-t-elle espéré.
Quant au Dr Marie DIAKITE, qui a présenté les résultats du PROMIS, elle a précisé que le projet a couvert 58 centres de santé de 671 villages de Bla et de San dans la région de Ségou. De plus, elle a témoigné que l’initiative a permis la formation du personnel sanitaire des zones d’intervention du projet ; l’information des communautés sur la malnutrition, à travers les causeries éducatives ; la distribution de FANGA DEGUE, qui est un supplément nutritif pour la prévention de la malnutrition aux enfants de 6 à 23 mois.
« Au terme de ce projet, le défi qui se pose présentement est la pérennisation des acquis de l’initiative. Beaucoup de bonnes choses ont été réalisées grâce à PROMIS. Les communautés ont été informées et sensibilisées sur les bonnes pratiques culinaires. Mais il reste encore des aspects à améliorer en vue de réduire au maximum le taux de la prévalence de la malnutrition», a martelé Dr Marie DIAKITE.
Abordant également dans le même sens, le chargé de cherches de IFPRI, Lieven HUYBREGTS qui a assuré la réalisation de l’étude d’impact recherche a confirmé que la mise en œuvre du PROMIS a fortement contribué à la réduction de la malnutrition. Aussi, a-t-il avoué, le projet a permis de réduire près 30% le risque de la malnutrition, de diminuer de 6 point le taux de retard de croissance chez les enfants, etc.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *