Search
jeudi 22 juin 2017
  • :
  • :

Lutte contre les infections en milieu de soins: le Mali à l’école des laboratoires ANIOS

Dans le cadre de la lutte contre les infestions en milieux de soins, la Direction nationale de la santé vient de faire appel au savoir-faire du laboratoire français ANIOS. Les techniques d’utilisation des produits dudit laboratoire étaient au cœur d’un atelier d’information et de formation des professionnels de la santé, hier mercredi, à la Maison des Aînés du Mali.

Les travaux de cette rencontre étaient présidés par le représentant du directeur national de la Santé, Gaoussou KEÏTA, en présence du représentant des laboratoires ANIOS, Thomas DELEPLANQUE, des représentants des directions régionales de la santé, des centres hospitaliers universitaires du Mali, des représentants des Ordres de la santé, de la protection civile, des partenaires sociaux de la santé, etc.
L’objectif de cette rencontre est de renforcer les compétences du personnel socio-sanitaire et autres acteurs en matière de prévention et de lutte contre les infections dans les établissements de santé au Mali.
Elle a été une occasion pour les professionnels de : partager les résultats des évaluations WASH dans les établissements de santé au Mali ; présenter les produits des laboratoires ANIOS, utilisés dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les infections associées aux soins ; échanger sur les modes d’utilisation des produits des laboratoires utilisés dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les infections en milieux de soins, etc.
Selon son représentant, Thomas DELEPLANQUE, les Laboratoires ANIOS sont présents dans plus de 80 pays avec leurs différentes divisions œuvrant dans le domaine de la santé, auprès des hôpitaux, cliniques et professions médicales.
A l’ouverture des travaux, le représentant du DNS, Gaoussou KEÏTA, a souligné que la communauté sous régionale et internationale œuvrent de plus en plus en faveur de la promotion de la lutte contre les infections associées aux soins (IAS) et de la sécurité des patients comme en témoigne l’Alliance mondiale pour la sécurité des patients ; la Charte sur l’amélioration de la qualité des soins et de la sécurité des patients, etc.
Sur le plan national, a-t-il fait savoir, il existe une volonté politique des autorités sanitaires en la matière, exprimée par la signature de la Lettre d’engagement par le ministère de la Santé, en janvier 2007, en faveur de la sécurité des patients.
Selon les experts de l’OMS, la proportion des patients hospitalisés, touchés par les infections nosocomiales dans les structures de soins, est de 10 à 20% dans les pays en développement.
Les quelques études réalisées au Mali ont montré le risque élevé de transmission des IAS et leur survenue dans nos structures.
Malgré les efforts, force est de constater que des insuffisances existent en matière d’hygiène et de salubrité dans nos établissements de santé.
Face à cette situation et dans le souci d’améliorer les pratiques de décontamination, de nettoyage et de désinfection des matériels, des surfaces et des locaux des établissements de soins, la DNS a initié en collaboration avec la firme ANIOS et sa représentation CTECH au Mali, cet atelier d’information et de formation des professionnels de la santé aux techniques d’utilisation des produits des Laboratoires ANIOS.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *