Search
vendredi 21 janvier 2022
  • :
  • :

Lutte contre l’insécurité dans la gare de Sogoniko: le 7e arrondissement expérimente la sensibilisation

Le Commissariat de police du 7e arrondissement a initié, hier jeudi, une journée de sensibilisation et d’information contre le banditisme dans la gare routière de Sogoniko et alentours. L’ objectif est de lutter contre l’insécurité dans cet espace fréquenté en moyenne par 6 000 personnes par jour.

En collaboration avec IMRAP et Interpeace, cette initiative est mise en œuvre par le Commissariat du 7e arrondissement du District de Bamako. Elle a été lancée par le substitut du Procureur de la commune VI ; en présence du Directeur régional de la Police, Ibrahima Keita ; du directeur régional de la protection civile, Adama D DIARRA ; de la représentante de Interpeace, Kadiatou KEITA.
Étaient également présents des chefs coutumiers et notabilités, des autorités politiques de la commune VI ainsi que des représentants des syndicats des transporteurs et commerçants de la gare routière de Sogoniko.
Cette journée de sensibilisation et d’information s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet Police de proximité contre le banditisme à l’auto gare de Sogoniko, le plus grand site des transporteurs au Mali.
« De nos constats après plusieurs descentes dans cette gare routière, nous nous sommes rendus compte compte de l’ampleur de l’insécurité dans cette zone. En plus des agressions physiques, le site est réputé être un endroit de consommation et de trafic de stupéfiants, de détention et de trafic d’armes », a déclaré Mamadou MOUNKORO, Commissaire divisionnaire du 7e arrondissement. Il a souligné d’autres mécanismes de prévention à côté de la police répressive.
« Ce que nous sommes en train de faire entre dans le cadre de la Police administrative pour prévenir et anticiper. Toute chose qui n’empêche pas la procédure. Les deux ensembles peuvent impacter positivement sur l’insécurité », a précisé le Commissaire divisionnaire du 7e arrondissement de police.
En plus de la gare routière, dans sa circonscription de protection, il a indiqué que le carrefour de Magnambougou et la Tour de l’Afrique sont également deux endroits où il faut intensifier la communication et la sensibilisation.
« Après la gare routière, nous avons tenu la même séance sur ces deux endroits », a-t-il informé.
L’initiative est bien accueillie par des responsables de la gare routière et les notabilités de la commune VI. Selon eux, le Commissaire MOUNKORO ne cesse de multiplier les initiatives pour la sécurisation des personnes et de leurs biens. Ils ont témoigné que ces initiatives portent des fruits, si bien qu’une légère réduction de l’insécurité se fait constater.
« Sans mentir, la gare routière de Sogoniko est très connue pour être une zone d’insécurité. J’avoue qu’il y a beaucoup de cas de banditisme », a-t- affirmé.
Pour la lutte contre l’insécurité, les notabilités adhèrent à la politique du Commissaire divisionnaire du 7e arrondissement de la police.
« La lutte contre le banditisme ne consiste pas à prendre les armes contre les délinquants. Ce sont des individus comme nous, il faut les sensibiliser, les approcher, faire des débats avec eux. C’est pourquoi nous saluons l’approche du Commissaire MOUNKORO », a déclaré Siaka DIAKITE, vice-président des transports urbains.

PAR SIKOU BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *