Search
samedi 18 novembre 2017
  • :
  • :

Macky Sall au Forum international de Dakar: « la riposte militaire contre les terroristes est inévitables »

Le président de la République, Macky Sall, clôturant la cérémonie officielle du 4ème Forum international de Dakar, a renouvelé le soutien et la solidarité du Sénégal au Mali, en proie à des attaques terroristes. «Le Sénégal renouvelle sa solidarité constante envers le Mali. Le Sénégal est de tout coeur avec la République du Mali pour le retour définitif de la paix et de la sécurité dans l’unité nationale. La paix au Mali, c’est la paix au Sénégal. Ce combat mérite d’être soutenu. Cela témoigne du défi secrétaire et des solutions durables que nous voulons y apporter», soutient le chef de l’Etat. «Les défis sont nombreux et complexes.

La riposte armée sur le terrain contre les assaillants est inévitable. Leur seul objectif est de semer la mort et le chaos. Le risque aujourd’hui est de voir des terroristes vaincus ailleurs chercher des zones de repli en Afrique. Tant qu’il reste une zone de vulnérabilité, nous resterons exposés à la menace. Il nous faut des forces de sécurité et de défense bien équipées, bien entrainées. La mission du Mali est la plus meurtrière de l’histoire des casques bleus des Nations Unies», regrette Macky Sall. Selon le chef de l’Etat, seule la coordination peut être le seul moyen adéquat et efficace pour faire face aux terroristes.
«Lorsque le combat du renseignement est perdu, tout est perdu d’avance. Une vigilance citoyenne et un comportement patriotique de chacun, c’est ce qui nécessite pour une bonne coordination. Le 3e défi, c’est intégrer les Etats affaiblis. Un Etat affaibli offre un sanctuaire de rêve pour les réseaux mafieux, criminel, le terrorisme et les clandestins», dit-il. Le président Sall regrette, dans la foulée, l’intervention de certaines missions de l’Onu qui, selon lui, son parfois pires que le mal qu’elles sont censés soigner.
Le 4e Forum de Dakar pour la paix et la sécurité s’est ouvert hier lundi au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad) de Diamniadio. Le Président Macky Sall a présidé la cérémonie d’ouverture aux côtés de ses homologues du Mali, Ibrahima Boubacar Keïta, et du Rwanda, Paul Kagamé, et de la ministre française des Armées, Florence Parly, du Premier ministre tchadien, Albert Pahim Padacké, du président de la commission de l’union africaine, Moussa Faki, et du représentant du Japon, Massahissa Sato.
Autour du thème global, «Défis sécuritaires actuels en Afrique : pour des solutions intégrées», des sous-thèmes ont été retenus.
Le premier, «Défense, sécurité et paix», a été débattu dans l’après-midi.
Les deux autres, «Terrorisme et extrémisme violents» et «L’Afrique et les nouveaux enjeux sécuritaire», seront au menu aujourd’hui, mardi.
Le Forum réunit des diplomates, des militaires, des représentants des organismes internationaux et des experts, notamment.

Par Mohamed D. DIAWARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *