Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Maison de la Presse du Mali: les 11 chantiers de Bandiougou DANTE

La Maison de la Presse du Mali a tenu ce samedi 23 janvier 2021 les assises de sa 11e Assemblée générale ordinaire dans ses locaux à Médina-Coura. A l’issue des travaux, le président de l’Union des Radios et Télévisions libres du Mali (URTEL), Bandiougou DANTE, a été élu nouveau président du Comité de pilotage de la Maison de la presse, à l’unanimité des représentants des faîtières de la presse malienne. Ce dernier a placé son mandat sous le signe de la refondation de la presse malienne.

A l’ordre du jour de cette 11e session, le renouvellement du bureau du Comité de Pilotage et à la relecture des textes. Les travaux de cette rencontre statutaire de la Maison de la presse étaient présidés par la représentante du ministre de la Communication et de l’économie numérique, Mme Tchouta TRAORE ; en présence du secrétaire général de la Maison de la presse, Mamadou Talata MAIGA ; des représentants des faîtières.
Sans difficulté, le patron de l’Union des radios et télévisions libres du Mali, Bandiougou DANTE, a été élu par ses pairs à la tête d’un bureau consensuel de 7 membres. Il succède à ce poste à Dramane Aliou KONE. Ce dernier qui a dirigé la Maison de la presse malienne pendant ces six dernières années a été récemment nommé comme représentant de la presse au niveau du Conseil national de transition (CNT).
Pour un nouveau mandat de 3 ans renouvelable une fois, Bandiougou DANTE sera épaulé par deux vice-présidents, Mamadou DABO de l’ASSEP et Ibrahim TRAORE de l’ORTM, un rapporteur général et son adjoint et deux trésoriers.
Par ailleurs, pour appuyer le Comité de pilotage dans sa mission, l’Assemblée générale a aussi procédé à la mise en place d’un comité d’experts de 5 membres dirigé par le président de l’ASSEP, Bassidiki TRAORE.
Aussitôt investi, le nouveau patron s’est engagé à « refonder » la presse malienne. Pour y parvenir, il a décliné la mission de son bureau en 11 objectifs, à savoir créer un cadre de rénovation qui dotera la Maison de la presse des commodités à l’instar des maisons sœurs de la sous-région ; rassembler la Presse malienne dans le respect des diversités.
De même, il s’agit de relancer l’épineuse question de l’application la convention collective de la Presse ; encourager le professionnalisme par la valorisation du statut de journaliste.
Également, le nouveau patron s’est surtout engagé à imposer la liberté de la Presse, la liberté d’expression et l’accès à l’information.
Aussi, le nouveau bureau, selon son président, projette de dynamiser les structures d’autorégulation et amplifier la collaboration avec la HAC, de renforcer la collaboration entre la Presse et les pouvoirs publics dans le contexte de crises sécuritaire et sanitaire ; et enfin, contribuer à la réussite de la Transition en cours tout en impliquant la presse dans l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes.
Bandiougou DANTE a invité la Presse malienne à un examen de conscience de tous les acteurs. « Nous devons être à mesure de nous regarder et nous dire la triste vérité. Celle-ci doit nous amener à nous interroger sur ce que les Maliens pensent de nous, sur ce que les Maliens attendent de nous », a déclaré le nouveau président. Lequel a lancé un message fraternel et de rassemblement de la famille de la presse malienne pour qu’ensemble, nous puissions réaliser la gigantesque œuvre de « refondation ».
Ainsi, il a annoncé que son bureau organisera dans les jours à venir une retraite de travail à Ségou, où les membres réfléchiront sur les voies et moyens de la réussite de la mission que l’ensemble de la presse malienne lui a confiée.
Pour sa part, Mme Tchouta TRAORE, au nom de son département, s’est réjouie du bon déroulement de ces travaux. Selon elle, le plus grand défi qui attend la presse malienne est la couverture professionnelle des prochaines élections générales.
Avant de terminer, elle a réitéré l’engagement du département de tutelle à accompagner la presse malienne pour la réussite de sa mission.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *