Search
mardi 16 juillet 2019
  • :
  • :

La Maladie neuro-développementale: Aissata Ouattara en fait son combat au quotidien

L’Association malienne des parents et amis des personnes atteintes d’autisme, en collaboration avec l’association des orthophonistes du Mali et le groupe stem cell Africa a organisé une conférence-débat sur la maladie neuro-développementale. Elle était animée par le Médecin psychiatre rwandais, Arthur RUKUNDO en présence de Aissata ouattara, présidente de ladite association.

L’objectif de cette conférence-débat était de sensibiliser les décideurs et la population sur les dangers liés à cette pathologie, les possibilités de prise en charge, surtout la thérapie par cellule souche.

Selon l’explication des spécialistes, l’autisme est un trouble neuro-développemental complexe qui fait partie des troubles envahissant du développement et qui dur tout au long de la vie. C’est une maladie qui est en partie causée par un dysfonctionnement neurobiologique qui affecte les compétences de communication et les interactions sociales.

Face à la complexité de cette maladie, la présidente de L’Association, Aissata Ouattara, en collaboration avec l’association des orthophonistes du Mali a invité le groupe stem Cell Africa pour partager les expériences sur les avancées de la prise en charge des pathologies neuro-développementales et paralysant chez l’enfant et l’adulte.

Selon le conférencier Arthur RUKUNDO, des réflexions ont été menées sur les pathologies qui apportent des dysfonctionnements chez les enfants. Il a déclaré que les dangers liés à cette maladie ne peuvent laisser les spécialistes indifférents. C’est ce qui explique d’ailleurs sa présence au Mali.

Dans son exposé, le Dr KUKUNDO s’est beaucoup focalisé sur la thérapie par cellule souche pour apporter un changement dans la prise en charge des enfants souffrant des maladies neuro-développementales, des adultes souffrant de maladies neurologiques, de traumatismes crâniens encéphaliques…

« C’est une maladie inconnue au Mali en particulier et en Afrique en général. Il n’y a pas de statistiques appropriées pour identifier le nombre de patients qui souffrent de cette maladie. Raison pour laquelle nous nous employons à sensibiliser les décideurs et les médecins africains à ouvrir des Centres avec des bases des données fiables pour bouter cette pathologie hors du continent africain », a affirmé le Dr Arthur RUKUNDO.

La présidente de l’Association, Aissata Ouattara, a lancé un appel aux décideurs afin qu’ils apportent leur soutien en appuyant les associations œuvrant dans la sensibilisation de ces pathologies neuro-développementales.

Soulignons qu’Aissata Ouattara est promotrice d’un cabinet de soin d’autisme depuis 2017 dont le siège est situé à Hamdallaye ACI 2000. De l’ouverture de son cabinet à nos jours, elle a rendu plusieurs services aux patients atteints d’autisme.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *