Search
vendredi 30 juillet 2021
  • :
  • :

Mali: convoitise de l’Occident et du moyen Orient

Mon très cher frère, cela fait maintenant plus de 40 jours que tu nous as joué le mauvais tour de t’en aller définitivement te réfugier dans la plus grande félicité de Dieu au moment où tu cristallisais tous les espoirs. Notamment, celui de relever ton pays, tombé depuis 2012 dans la profondeur la plus abyssale de la décadence. Bien sûr que, pour avoir incarné tout ce dont ton parcours terrestre a été jalonné, tu ne peux être assis qu’à la droite de notre Créateur. Souffre que je vienne perturber ton repos éternel trop tôt venu à mon goût sans désobliger le Seigneur des deux mondes. Et, je le ferai à l’avenir chaque fois que l’état de la Nation le nécessitera.

Même si par ailleurs, te connaissant, je sais que de là où tu te trouves, tu porteras toujours une attention particulière à ton pays natal.
Sais-tu, fils de Niafunké, bien né de Banikane que depuis quelques semaines, le pays est désormais au milieu d’une féroce convoitise entre l’Occident et le moyen Orient, la France et les 2 monarchies phares du Golfe ?
Je sais que si tu avais été présent avant, le 18 Août n’aurait jamais eu lieu. Parce que tu as toujours dit que le Coup d’Etat quel qu’il soit est toujours une aventure porteuse de lendemains incertains. Et la suite des événements corrobore largement ta vision de la chose. En effet, le 18 Août 2020 qui n’a pas été conçu par le général Diawara contrairement à une certaine légende, a fait émerger de jeunes officiers supérieurs dont la plupart avaient justement, après la catastrophe de 2012, recouvré leur liberté suite à la médiation du bien nommé Imam Dicko à l’époque Président du Haut Conseil Islamique du Mali. Parmi eux, l’actuel vice-président lui-même, des gouverneurs et autres responsables militaires de la Transition en cours. Cela a dû contribuer à l’entente entre les jeunes colonels et l’autorité morale du M5-RFP. La suite on la connaît et notre regroupement s’en mord toujours les doigts. Aussi Président, tu ne seras pas étonné que l’un pour avoir défendu la LOPM es qualité devant la représentation nationale et d’autres pour en avoir bénéficié en leur qualité de chefs d’unités ou de cellules spéciales, ne soient pas pressés d’instruire le procès de la Loi de Programmation Militaire. Et aussi, que fasse à la fragilité de leur situation au plan interne, il leur fallait donc vite trouver appui puissant à l’étranger. Ainsi, sous le prétexte d’une consultation pour harmoniser les points de vue, après les touristes du Niger, du Tchad, de la Mauritanie, mon aîné et pays, signataire es qualité à l’époque de l’accord de coopération dit de défense avec la France, fut invité à la table du chef des Gobis. Ce qui en a découlé ne pouvait donc être qu’une simple formalité. La volonté marquée d’appliquer l’incongru accord dit d’Alger tel quel, à la satisfaction de l’hôte du jour, emporta définitivement, l’engagement de ce dernier au soutien du nouveau régime. Dans le même laps de temps, l’autre principal protagoniste de la mise en œuvre de la transition, était trop pompeusement, pour ne pas être suspect, tant la pertinence de ladite invitation n’était point évidente, se rendit auprès du Clergé Wahabite qui est l’ombre portée des dignitaires coiffés de ce pays. Derrière le grand écran de fumée de la remise de distinctions hyper honorifiques et apparemment très inspirantes, puisqu’ayant débouché sur une nouvelle initiative citoyenne sous forme de manifeste de la part de l’honorable Imam. Le tout sur fond de réconciliation des deux vrais faux frères ennemis et voisins du Golfe, au nom de leur intérêt géostratégique commun dans la bande sahélo-saharienne dont le Mali est l’épicentre reconnu de l’onde de choc du Djihado terrorisme. Gageons et espérons qu’après s’être si souvent trompés depuis 2012 où il a justement commencé à prendre des initiatives du genre jusqu’au récent lâchage des mandarins en uniforme dont il avait pourtant contribué à asseoir l’emprise sur le pouvoir d’État, que le peuple Malien cette fois, se résoudra à l’envoyer définitivement paître dans sa très vénérable mosquée.
Ainsi Président, des deux camps, lequel penses-tu va l’emporter à la sortie de la transition au regard du gagnant des élections générales à venir ?
Bon tu me connais, l’islamisme pour moi n’a jamais été un destin pour un Peuple. La preuve, c’est l’adoption par eux tous de la gouvernance libérale par ceux-là mêmes qui en sont les Parrains pour notre Maliba. Cependant, je ne donne pas non plus carte blanche aux colonels pour nous choisir un Président. Car l’histoire récente du pays a prouvé qu’un Président porté, choisi et imposé au pays et à son peuple à leur corps défendant est toujours périlleux. En effet, ce genre de greffe n’a d’ailleurs jamais pris nulle part en le monde. Mais d’ici là, j’invite les jeunes officiers supérieurs à se rabibocher avec la classe politique et la société civile vraiment représentative pour instaurer une transition réellement inclusive dans tous segments. Sans préjudice de la concrétisation de certaines dispositions contenues dans la charte de la transition comme la relecture de l’iconoclaste accord pour la réconciliation et la paix, l’organisation du procès pour punir les frères d’armes responsables des tragédies de Sikasso et de Bamako des 10, 11 et 12 juillet 2020. Trahir encore certaines amitiés en déclenchant l’instruction de l’affaire dite de la gabegie des centaines de milliards de la fameuse Loi de Programmation militaire du régime IBK. Devant ce Minimum Syndicat, il est fort à parier qu’ils pourront réussir l’osmose souhaitée pour sauver le Mali du péril islamiste et de le rendre enfin à ses vrais serviteurs après des élections à la hauteur des engagements de Bah qui se veut un homme d’honneur. Nul à cet égard ne devrait le désobliger.
Enfin Président, voilà la situation qui prévaut grosso modo dans le pays, sans oublier de te dire que le Parti s’est réuni Mardi et à l’occasion, le Président Salikou s’est fendu d’un discours fondateur dont tu serais fier et qui, à mon humble avis, devrait être envoyé à toutes les structures du Parti, de l’intérieur comme de l’extérieur en attendant d’aller leur rendre visite in situ. Car, tu nous as toujours exhortés à réaliser l’union sacrée entre nous et avec nos alliés afin de permettre au Parti d’atteindre ses objectifs et de concrétiser nos ambitions légitimes pour notre Patrie. Bon il suffit comme ça, j’ai assez perturbé ton repos. D’ici le prochain rapport, dors mon grand de ton sommeil de juste tant mérité.

Boubacar Karamoko Coulibaly




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *