Search
mardi 11 août 2020
  • :
  • :

Mali-Folkecenter: vers la pratique de l’Agro voltaïque au Mali

L’Institut des politiques énergétiques durables et Mali-Folkecenter a co-organisé, hier mardi 30 juin, une webinaire sur le thème : « l’Agriculture rencontre l’énergie solaire en Afrique : sécurité alimentaire et énergétique pour les communautés africaines durables vers la société post-Covid-19 ».

Ce premier séminaire webinaire a été animé par des intervenants d’Asie de l’Est et d’Afrique qui sont : Tetsunari LIDA, institue for sustainable energy policies, Japon ; Lim Chol Hyun, Energy Valley corporate development institute de la Corée ; Ibrahim TOGOLA, Mali-Folkecenter Nyetaa et Marco BORGHESI, inspiraFarms, Kenya.
L’agro voltaïque est une technologie économiquement rationnelle pour produire à la fois de la nourriture et de l’électricité sur une ferme ou des installations photovoltaïques. Il gagne rapidement en popularité dans de nombreux pays, mais pas encore en Afrique.
Pour le président de Mali-Folkecenter, il est important de considérer la situation unique des pays africains pour localiser la technologie agro voltaïque. C’est pourquoi, dans une série de séminaires, son ONG s’engage à écouter des pays africains et des pays riches en agri voltaïque pour trouver un moyen réalisable d’introduire l’agri voltaïque en Afrique.
« Nous tiendrons un webinaire au moins une fois par mois, se concentrant à chaque fois sur un aspect différent de l’agriculture », a annoncé Ibrahim TOGOLA.
Selon lui, cette série de séminaires vise à améliorer les moyens de subsistance de la population rurale africaine, et être durable sur les plans économique, social et environnemental. Des séminaires qui permettront de faire comprendre les bénéfices de l’agro-voltaïque et les applications pratiques de l’agro-voltaïque dans le contexte local.
Le Président de Mali Folkecenter, Ibrahim TOGOLA, a expliqué que la Corée du Sud et le Japon sont les locomotives dans le développement photovoltaïque. Selon lui, Mali Folkecenter veut développer cette technologie au Mali. À travers cette innovation, dit-il, il s’agit de prendre l’énergie sous forme de chaine de valeur et servir l’Agriculture.
« L’on met les photovoltaïques en haut et les cultures en bas. Les cultures donnent de meilleurs rendements, car le photovoltaïque permet de réguler la lumière et la chaleur », a expliqué Ibrahim TOGOLA.
Il a déclaré que cette dynamique est déjà développée dans beaucoup de pays du monde. Aujourd’hui, affirme M. TOGOLA, l’objectif de Mali-Folkecenter est de transférer cette technologie au Mali et dans le Sahel. Pour ce faire, plusieurs formations et des rencontres d’échanges avec des entreprises, des ingénieurs agronomes et des paysans sont inscrits dans l’agenda.
Le président de Mali-Folkecenter a insisté sur la nécessité pour les autorités maliennes de mettre l’accent sur la mise à disposition de l’énergie partout dans le pays. Il a soutenu qu’il est difficile qu’un pays se développe sans maîtriser sa production et sa consommation énergétique.
A son tour, Ousmane OUATTARA, autre responsable de Mali-Folkecente, a jouté que cette nouvelle technologie est un changement de paradigme qui fait que l’énergie devient un intrant agricole.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *